OVHcloud : le sort de nombreuses données encore en suspens

Data & Stockage
OVHcloud Strasbourg données

Le calendrier de restauration des datacenters strasbourgeois d’OVHcloud se précise. Pour la récupération des données, c’est une autre paire de manches.

Rendez-vous est pris pour le 22 mars. OVHcloud compte amorcer, ce jour-là, la restauration des serveurs dans ses trois datacenters strasbourgeois qui ont échappé – au moins partiellement – à la destruction.

Sur ce point, la communication de l’hébergeur s’est stabilisée : la date est fixée depuis samedi après-midi. L’incertitude est beaucoup plus grande concernant ce qui pourra effectivement redémarrer. En particulier dans le datacenter SBG3, qu’on nous disait initialement non touché*. Le « nettoyage des suies éventuelles » doit commencer aujourd’hui.

La dernière mise à jour du ticket de suivi de l’incident remonte à hier en fin d’après-midi. OVHcloud en reprend le contenu de façon plus structurée sur une page de son espace presse.
La FAQ a quant à elle fait l’objet d’une clarification entre les notions de zone et de datacenter, qui ont entraîné bien des confusions.

« Compte tenu de la situation […], il est possible que des services indiqués comme ‘récupérables’ ne soient malheureusement pas rétablis », annonce OVHcloud dans cette même FAQ.

Les dernières informations sur le sujet datent du 14 mars à 22 h. On en retiendra notamment que les backups FTP des VPS et des serveurs dédiés (gammes Bare Metal et SoYouStart) sont saufs. Ils se trouvent à Roubaix. Il s’agit là de sauvegardes que l’utilisateur doit avoir activées et dont il a la charge.

La question des backups « à cheval » sur SBG2

Toujours dans la famille des serveurs dédiés, il n’y a pas de backup sur l’offre Kimsufi. Pour la récupération des serveurs, c’est la loterie. Ceux localisés dans le datacenter SBG4 sont signalés comme récupérables. Même chose pour ceux qui se situent dans la salle 62A de SBG1. En revanche, ceux des salles 61B et 61C ne redémarreront sans doute pas.
Bilan également mitigé pour l’offre NAS : récupérable dans SBG3, mais pas dans la salle 62B de SBG1.

NAS

Dans l’univers cloud privé, il faut dire adieu à l’essentiel des datastores (SBG1 et SBG2) et à leurs sauvegardes, effectuées en local.

backup Veeam

Sur le cloud public, la situation est la suivante :

  • La région OpenStack SBG6, hébergée dans SBG3, devrait avoir « survécu ». Les régions SGB1, SBG2 et SBG4 sont parties en fumée avec le datacenter SBG2. Et avec elles, les backups internes, situés sur le service Public Cloud Archive, hébergé à 32 % dans SBG2.
  • Issue incertaine pour les backups automatisés. Ils se trouvent sur le service Public Cloud Storage… hébergé à 0,5 % dans SBG2.

Les VPS pas tous à la même enseigne

  • Également dans l’incertitude car hébergés sur PCS, les snapshots SSD et ceux de la « nouvelle gamme » VPS lancée en avril 2020.
  • Les snapshots des VPS Cloud / CloudRam (anciennes générations) ne sont pas récupérables pour les régions SBG1, SBG2 et SBG4. Et pour cause : ils se trouvent sur Public Block Storage (CEPH), localisé essentiellement dans le datacenter SBG2.
  • L’issue devrait être plus favorable pour le stockage bloc de la zone OpenStack SBG5, situé dans le datacenter SBG3. Par rebond, on pourrait parvenir à récupérer les snapshots de volumes effectués dans le cadre de l’offre de backup PCI.
    Sur cette même offre, l’ensemble des snapshots et des backups automatisés d’instances sont « sous investigation ».

snapshots Cloud CloudRam OVHcloud

* OVHcloud avait également annoncé comme épargnées les salles 61E et 62E de SBG1. Elles sont maintenant « sous investigation ». Il s’y trouve des serveurs Bare Metal.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT