P. Clenahan (Actuate) : «La France pèse lourd dans la BI Open Source»

Logiciels

Avec l’outil de Business Intelligence Birt, Actuate cible les entreprises qui se contentent des vues dynamiques ou non des données.

Créateur de BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools), Actuate initie ce projet open source au sein du consortium Eclipse en 2004. Quelle stratégie pour rivaliser face à des géants? Paul Clenahan, directeur Produit chez Actuate et membre fondateur du projet Eclipse BIRT, répond à Silicon.fr.

En quoi la France est-elle un pays stratégique pour Actuate?

La France est un pays très réceptif à l’open source, et BIRT y rencontre un vif succès avec de nombreux téléchargements et une forte adoption. Elle représente d’ailleurs un poids important pour Actuate. C’est pourquoi nous y avons relancé notre activité depuis 5 ans. Tout d’abord, la filiale française a recruté une dizaine de spécialistes et noué un partenariat avec l’intégrateur Zenica pour proposer une force de 25 spécialistes de BIRT en charge des formations et des certifications.

Notre business model repose sur la vente de formations et de services à valeur ajoutée sur les technologies BIRT, pour lequel nous développons une version commerciale autour de ce noyau open source. Nous vendons les solutions Actuate sous une forme traditionnelle, en fonction du nombre de CPU des serveurs et du nombre d’utilisateurs. Et nous développons un réseau d’intégrateurs dans tous les pays.

actuate_paul_clenahan.jpg

Comment gérez-vous le décalage technologique possible entre les versions Open Source et commerciales?

Réduire au minimum le décalage entre la version commerciale fonctionnellement plus riche et le noyau est le lot de tout éditeur open source. Heureusement pour Actuate, Birt repose sur une base solide et les évolutions s’orientent donc dans le même sens.

En quoi vous différenciez-vous des autres acteurs de BI? Êtes-vous proche de challengers comme Spotfire (racheté par Tibco) ou de Qliktech ?

Les acteurs traditionnels comme Business Objects [NDLR : SAP] ou Cognos [NDLR : IBM] restent sur des modèles classiques allant rapidement jusqu’au datawarehouse. Nombre de nos clients sont très éloignés de ce type de problématique. Birt cible plutôt les groupes de personnes dans l’entreprise qui souhaitent simplement obtenir une vue dynamique, ou non, des données. Nous ne proposons donc pas d’ETL [Extract, Transform, Load] surtout destiné à stocker des données dans un entrepôt, ni d’EAI [Enterprise Application Integration] favorisant le dialogue entre applications, mais trop complexe et onéreux. Notre technologie d’EII (Enterprise Information Integration), issue du rachat de Nimble, intégrée à nos solutions commerciales permet un accès aux bases de données, documents et applications de l’entreprise en masquant toute la complexité aux utilisateurs. Par ailleurs, nous disposons aussi de quelques fonctions de type MDM [Master Data Management] afin que les entreprises puissent définir des noms de données compréhensibles par les utilisateurs finaux, ou encore améliorer la qualité de leurs données.

Des éditeurs comme Qlictech ou Spotfire sont des acteurs intéressants, mais restent encore proches de la BI traditionnelle, avec des interfaces plus actuelles.

Quels concurrents rencontrez-vous le plus sur le terrain?

Cognos et BO sont nos concurrents sur de nombreuses fonctions attendues par les entreprises, tandis qu’Actuate est plutôt complémentaire avec Sas. Même si nous proposons nous aussi une solution de Performance Management. En fait, notre réel concurrent se situe dans les entreprises qui ont développé leurs propres applications de BI.

En France, nos clients installent souvent les produits Actuate en remplacement de solutions Business Objects. Généralement, ils essaient Birt en open source, puis se tournent vers les offres Birt Actuate. Et lorsqu’ils souhaitent recourir à un ETL, nous collaborons souvent avec l’éditeur open source Talend. Cependant, l’ETL n’est pas indispensable dans bien des situations…

Parmi nos clients, nous comptons plutôt de grandes entreprises avec de grands projets impliquant des milliers d’utilisateurs. Elles réclament des technologies qui permettent de briser les silos applicatifs en apportant de l’agilité pour représenter rapidement et simplement des vues dynamiques.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur