P. Franck (Staff&Line) : “Le SAAS rend l'IT Management plus simple à gérer”

Logiciels

Staff&Line parie sur l’avenir du SAAS et lance son offre en ligne de gestion de parc et d’incident EasyVista.com pour accélérer son développement.

Staff&Line, l’éditeur français spécialiste de solution d’IT Management (gestion de parc et d’incidents), vient de lancer EasyVista.com, la version SAAS (Software as a service) de son application ITM éponyme. “Le SAAS rend les choses plus simples dans EasyVista”, déclare Philippe Franck, chef de produit chez Staff&Line. L’analyse du Gartner (décembre 2008) qui estime que 90 % des entreprises sont satisfaites de leurs solutions SAAS le conforte dans son analyse.

D’autant que Staff&Line n’est pas nouveau en matière d’application distante. En 1999, soit 11 ans après la création de l’entreprise, l’organisation fait une première tentative de service en ligne pour gérer la problématique du bug de l’an 2000 avec un inventaire du parc automatique et un reporting en mode ASP. En 2004, l’entreprise transforme cet essai en étendant les fonctions à l’IT Asset Management (ITAM) et l’IT Service Management (ITSM). Pour, en 2009, proposer une solution complète avec des services additionnels.

“EasyVista.com n’est pas seulement un logiciel hébergé de gestion des machines mais un ensemble de services comme le bac à sable pour les tests, les mises à jours automatiques, le monitoring, l’analyse prédictive, une console de gestion pour les clients multi environnements, de la sauvegarde, du reporting automatique, etc.” Ajoutez à cela un temps de déploiement imbattable (deux jours en SAAS contre 1 mois en local selon l’éditeur) et l’on se demande encore ce qui retient les moyennes et grandes entreprises à y basculer.

D’ailleurs, Staff&Line balaie d’un argumentaire bien ficelé les freins de l’adoption. L’intégration avec les applications locales (bureautique, ERP, BI…)? “EasyVista.com s’appuie sur une mécanique de Web Services et protocole SMTP standardisés et offre le même niveau de service que les applications locales”. La sécurité?“Le niveau de criticité est total pour nous, la sécurité est donc assurée à 100 % avec des équipes dédiées intégrées dans le contrat. Pour l’entreprise le SAAS présente un mode plus sécurisé que les applications classiques.” Les limites du paramétrage?“EasyVista.com offre un niveau de paramétrage élevé depuis une interface graphique grâce au noyau EasyVista Studio. Les paramètres sont conservés, depuis une base de configuration, lors des mises à jour ou des migrations.”

Des équipes locales suffisamment expérimentées? “Avec l’externalisation des tâches d’administration à faible valeur ajoutée, les équipes peuvent se concentrer sur le métier de l’entreprise.” Une réponse classique mais… si finalement ça ne marche pas?“Nous proposons la réversibilité. Il est toujours possible de basculer vers EasyVista Classic, et inversement, sans couture.” Le prix, enfin?“Si la solution SAAS est plus chère sur les trois premières années, notamment par rapport à un coût de licence moins élevé en mode classique, l’offre SAAS est 50 % plus économique sur 5 ans.” Une différence justifiée par l’absence de coût de maintenance et d’infrastructure pour le client, des frais de consulting inférieurs, une formation minimale, et des coûts de ressources internes faibles. Le tarif de la solution s’élève à 145 euros HT par mois par utilisateur simultané sur 36 mois.

Pure player dans l’ITM, la centaine d’employés de Staff&Line affronte cependant des géants comme HP, IBM ou Microsoft. “A nous de faire quelque chose de sophistiqué pour simplifier la vie du client”, justifie Philippe Franck. Il nous faut être différenciant sur les offres du marché par l’innovation. Et ça marche. Staff&Line a récemment équipé de sa solution SAAS l’entreprise d’extraction pétrolière Expro qui voulait un déploiement sur 4000 postes dans 50 pays avec un service desk 24/5, le tout en deux mois. “Impossible en mode local”, affirme Philippe Franck. “Avec EasyVista.com, on a réussi en 6 semaines.”

Si le marché reste méfiant face au SAAS, Philippe Franck reste confiant. La sensibilité au SAAS commence à s’installer, le message passe bien. On est en phase d’éducation du marché.” Un optimisme supérieure aux analyses. Si Gartner estime à 10 % du marché le taux d’adoption du SAAS, le chef produit estime ce chiffre “sous-dimensionné”. Il parie même sur une disparition du mode classique à terme. D’ici là, Staff&Line compte bien “générer une partie de sa croissance avec le SAAS pour devenir très significatif dans la part du chiffre d’affaires”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur