P2P: des pirates accusés de complot!

Régulations

La justice américaine n’y est pas allé de main morte avec deux prévenus qui faisaient commerce de produits copiés

C’est une première. Dans la lutte sans merci que mène les autorités américaines contre le piratage et les réseaux d’échange en peer-to-peer, une nouvelle étape a été franchie.

En effet, deux Américains qui proposaient illégalement via l’internet des logiciels, jeux et fichiers numériques piratés ont plaidé coupable de complot (!) à Washington, et risquent jusqu’à 5 ans de prison, a annoncé le ministère américain de la Justice (DoJ). C’est la première fois dans le pays qu’une inculpation de complot est prononcée dans une affaire de piratage informatique via les réseaux P2P. Ce chef d’inculpation peut leur valoir jusqu’à 5 ans de prison et une amende de 250.000 dollars sans compter le dédommagement des victimes du piratage, a ajouté le DoJ en précisant que les deux hommes seront fixés sur leur condamnation le 29 avril. Les deux hommes ne se contentaient pas d’échanger des fichiers illégaux. William R. Trowbridge, 50 ans, établi dans l’Etat de New York (nord-est), et Michael Chicoine, 47 ans, du Texas (sud) ont reconnu avoir agi pour des motifs commerciaux et pour s’enrichir personnellement. Ils cherchaient à attirer un maximum de monde sur leurs plate-formes en proposant les fichiers piratés les plus recherchés sur le web. Sur leurs deux plate-formes “Movie Room” et “Achenon’s Alley”, Trowbridge et Chicoine ont offert entre août 2002 et août 2004 “une large variété de logiciels, jeux d’ordinateurs, musique et vidéo en format numérique, notamment certains titres de logiciels qui se vendent légitimement pour des milliers de dollars”, d’après le communiqué. Le Justice américaine envoie donc un message fort et inquiétant. Fort inquiétant même. L’inculpation de complot apparaît bien disproportionnée par rapport aux délits observés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur