P2P: plainte de 18 labels contre iMesh

Régulations

Le service d’échange gratuit de fichiers musicaux est accusé de violer les droits d’auteurs

Pas de trêve dans la guerre de la musique gratuite sur Internet. Les offensives des maisons de disque se succèdent. Après le scandale des plaintes déposées contre les internautes téléchargeurs, les majors relancent une offensive juridique contre un site de peer-to-peer, et cette fois c’est iMesh.com qui est visé.

Pas moins de 18 labels ont porté plainte au tribunal de Manhattan accusant le site de servir d’intermédiaire pour la distribution illégale de produits protégés par le droit de la propriété intellectuelle. Basé à Tel Aviv, iMesh est le troisième réseau de partage de fichiers sur Internet derrière KaZaa et Morpheus. Ces réseaux permettent à des millions d’utilisateurs de partager des logiciels, de la musique et des vidéos. Les majors ne lâchent donc pas la pression même si elles savent que ces initiatives contre les sites d’échange sont souvent vaines. De récentes décisions de justice ont débouté les maisons de disque considérant que ces sites n’étaient pas techniquement répréhensibles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur