P2P: trois Français sont interpellés et un site fermé

Régulations

Trois personnes ont été interpellées. A partir de leur poste serveur elles utilisaient notamment le réseau BitTorrent

Opération coup de poing de la gendarmerie française contre le ‘peer-to-peer’. Un site français qui proposait de télécharger des films récents, voire inédits, via le réseau d’échange BitTorrent (beaucoup plus rapide et discret que d’autres plates-formes) a été fermé. Trois personnes ont été interpellées.

Ces trois personnes ont été arrêtées ce 17 décembre à Rennes, Strasbourg et Mulhouse par la Brigade de recherches de Gendarmerie de Rennes. Plus de 600 films sur CD-Rom ont été saisis à leur domicile, a précisé l’ALPA, l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle. Environ 10.000 personnes procédaient au téléchargement de près de 2.000 films par jour via ce site, fermé à la suite d’une enquête effectuée par l’ALPA, présidée par Nicolas Seydoux. Les personnes interpellées seront poursuivies et encourent 2 ans de prison et 150.000 euros d’amende, précise l’ALPA, selon laquelle plusieurs centaines de sites sont fermés chaque année. Ce joli coup médiatique pourrait néanmoins ressembler à un coup d’épée dans l’eau. Car la fréquentation des sites de ‘peer-to-peer’ ne semble pas diminuer. Au contraire. Des systèmes comme BitTorrent permettent une plus grande discrétion que les plates-formes classiques de téléchargement. Pour l’internaute averti, les sources de téléchargement ne manquent pas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur