PaaS: Cloud Foundry accueille les conteneurs avec Container Runtime

CloudDéveloppeursLogicielsOpen SourcePAASProjets

La Cloud Foundry Foundation lance Container Runtime, une mise à jour du projet Kubo pour déployer des conteneurs exploitant Kubernetes et Bosh.

La Cloud Foundry Foundation tenait son premier Sommet européen  à Bâle en Suisse la semaine dernière.

A cette occasion, l’organisation, créée en 2015 sur la base de travaux de VMware avec le soutien de la Fondation Linux en exploitant une Platform-as-a-Service (PaaS) en mode open source, a lancé Cloud Foundry Container Runtime (CFCR).

« CFCR est maintenant l’approche par défaut de Cloud Foundry pour déployer des conteneurs en utilisant Kubernetes et Bosh », indique l’organisation dont l’offre PaaS s’inscrit toujours plus comme un standard de fait du marché aux yeux des développeurs pour sa polyvalence et le profils d’utilisateurs (plus de la moitié des entreprises du Fortune 500).

CFCR est l’évolution du projet Kubo livré à la fondation par Pivotal et Google afin d’élargir le choix des utilisateurs du PaaS Open Source.

Ils peuvent ainsi utiliser Container Runtime pour déployer Kubernetes (orchestrateur de clusters de conteneurs) ou Application Runtime (précédemment Elastic Runtime, la plate-forme centrée application pour simplifier le cycle de développement) pour déployer une plate-forme d’applications Cloud.

Dans les deux cas, l’outil de déploiement et gestion BOSH assure la provision de l’infrastructure pour les deux environnements d’exécution (runtimes) de Cloud Foundry.

Tirer parti du Cloud natif

Par ailleurs, CFCR assure désormais le support par défaut de Istio, la plateforme Open Source de gestion des micro services fournie par Google, IBM et Lyft.

Enfin, le support de Google Cloud Platform (GCP), Amazon Web Services (AWS) et VMware Vsphere est également désormais disponible pour le projet de Cloud Foundry.

Autant d’évolutions qui renforcent le statut de PaaS standard de Cloud Foundry.

Rappelons que celui-ci est multi langages (Java, Ruby, Node.js, .Net, Python, PHP ou Go) et est distribué par de multiples services Cloud (OpenStack, Azure, Atos Canopy, IBM Bluemix, GE Predix, Huawei FusionStorage…). Et surtout, les applications réalisées avec Cloud Foundry sont exportables d’un Cloud public à un autre sans avoir à modifier le code.

« Container Runtime étend les capacités de Cloud Foundry au-delà du runtime applicatif, offrant aux entreprises davantage d’options pour tirer parti des meilleures pratiques natives du Cloud, commente Abby Kearns, Directrice exécutive de Cloud Foundry Foundation.

« Avec près de 70% des entreprises qui utilisent des conteneurs dans une certaine mesure, le choix est crucial. Cette expansion permet aux entreprises de tirer parti de la puissance de Kubernetes associée à BOSH. »


Lire également
Cloud Foundry en passe de devenir un standard du PaaS
Diego, le gestionnaire de cluster Docker made in Cloud Foundry
Un an pour Cloud Foundry, le PaaS open source de VMware


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur