PaaS d’AT&T : les applications métier dans le Cloud

CloudPAAS

Le géant américain des télécoms franchit une nouvelle étape dans le Cloud en permettant aux professionnels de développer des applications métier sur son service PaaS.

Une plateforme PaaS (Platform as a Service) embarque généralement des applicatifs fournis par des éditeurs et qui s’affichent sur le « device » mobile ou dans un navigateur. AT&T, dont les infrastructures sont proposées en mode PaaS pour le support des stratégies Cloud Computing des entreprises, propose aujourd’hui aux utilisateurs professionnels de créer et déployer leurs propres applications en environnement cloud. Bien évidemment, l’annonce spécifie qu’il n’est pas nécessaire de maitriser un langage informatique…

Pour ce faire, la plateforme PaaS d’AT&T, qui s’appuie sans surprise sur une infrastructure haute performance, sécurisée, redondante et évolutive, dispose d’outils Web et de modèles personnalisables pour le développement de logiciels – dont une bibliothèque de 50 applications pré-rédigées pouvant être personnalisées ou utilisées tel quel -, ainsi que d’outils de développement pour la création d’applications mobiles et de fonctions intégrées de connexion aux réseaux sociaux.

La solution s’adresse aux développeurs en entreprise qui souhaitent consolider des applications en back-office, aux responsables d’activité pour créer et distribuer des applications professionnelles, de même qu’aux éditeurs indépendants.

Adapter l’offre Cloud aux besoins de l’entreprise

L’annonce d’AT&T n’a rien de surprenant. Les opérateurs de solutions Cloud sont à la recherche de modèles économiques – ici un abonnement mensuel individualisé pour chaque utilisateur accédant aux applications Platform as a Service d’AT&T – pour alimenter leurs revenus tout en offrant à leurs clients la possibilité de créer des services personnalisés. Services qui participeront à la fidélisation du client puisqu’ils sont liés à la plateforme PaaS…

L’offre Cloud est actuellement fortement segmentée. Un projet réunit à minima une entreprise, un éditeur, un hébergeur et un opérateur. Dans ces conditions, les niveaux de responsabilité et d’engagement sont dilués dans le nuage, ce qui ne favorise pas le développement de stratégies Cloud réellement intégrées et disposant d’un SLA couvrant toutes les strates de l’offre. La prochaine étape verra le rapprochement de certains de ces acteurs pour consolider des offres « tout-en-un » ou, comme AT&T, la construction d’offres plus ou moins intégrées. Un mouvement qui est déjà engagé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur