Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudPAAS

PaaS : Oracle Blockchain Cloud Service est lancé

L’éditeur de Redwood City (Californie) a officialisé lundi 16 juillet le lancement commercial d’Oracle Blockchain Cloud Service (BCS). Une plateforme en tant que service (PaaS) présentée lors de la conférence OpenWorld en octobre dernier.

Oracle BCS utilise la technologie blockchain (le protocole décentralisé de gestion des transactions). Et s’appuie sur le framework open source Hyperledger Fabric de la Fondation Linux.  « Avec cette plateforme, les entreprises peuvent enrichir leurs activités, supprimer des processus inutiles et effectuer des transactions sur leurs réseaux distribués. Et ce de façon plus aisée, transparente et sécurisée (authentification, gestion de clés, chiffrement, etc.) que jamais auparavant », a déclaré Amit Zavery, EVP d’Oracle Cloud Platform.

Selon ses promoteurs, Oracle BCS permet donc aux entreprises de :

– développer leurs propres réseaux décentralisés ;
– piloter leurs transactions ;
– suivre leurs produits sur leurs chaînes d’approvisionnement à l’échelle mondiale.

Aussi, les réseaux créés peuvent être associés à d’autres réseaux blockchain, services Oracle (PaaS, SaaS) et applications tierces (via une API), qu’elles soient dans le cloud ou sur site (on premise). La prise en charge des smart contracts (programmes conçus pour exécuter automatiquement les termes d’un contrat) est également assurée.

Finance et logistique

À ce jour plusieurs entreprises, du secteur financier à la logistique, en passant par l’agroalimentaire et les douanes, ont déjà intégré l’offre, a souligné Oracle. Parmi ces entreprises se trouvent la banque AJIB (Arab Jordan Investment Bank), le producteur italien d’huile Certified Origins et le fournisseur de logiciels basé à Hong Kong CargoSmart.

« Nous utilisons Oracle Blockchain Cloud Service pour développer une application visant à simplifier les processus complexes de documentation qui alourdissent le secteur du transport », a expliqué Steve Siu, CEO de CargoSmart, cité dans un communiqué.

Oracle BCS « nous a permis de transformer rapidement des prototypes en produits opérationnels avec des séquences de 12 semaines de développement. À ce jour, nous avons constaté des gains de productivité de plus de 30% par rapport aux autres plateformes de blockchain que nous avons testées », a ajouté le dirigeant.

Le choix de CargoSmart a aussi été motivé par l’intégration d’outils d’administration et exploitation dans BCS. « Ils permettent à nos partenaires commerciaux impliqués de surveiller l’ensemble de leurs activités sur la blockchain et l’état opérationnel du réseau ».

(crédit photo © Katherine Welles / Shutterstock.com)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago