Paiement mobile: un marché à 40% de croissance d’ici 2015

MobilitéSécuritéSmartphones

Si le nombre d’adeptes au paiement mobile est en passe d’exploser, le développement du marché reste soumis aux problématiques de sécurité… et à l’intérêt des consommateurs.

Selon Juniper Research, le nombre d’utilisateurs choisissant le paiement mobile pour les achats de biens dématérialés s’élèvera à 2,5 milliards d’individus en 2015. Comparé au 1,8 milliard de 2011, cela représente une croissance de 40 %. Ce qui peut paraître beaucoup mais le potentiel de ce marché est loin d’être atteint.

« Alors que le secteur du paiement mobile offre des opportunités de croissance substantielles, il doit être vus par les acteurs innovants comme une plateforme à partir de laquelle développer une nouvelle valeur ajoutée des applications et des services tels que des coupons mobiles personnalisées, des programmes de fidélité, et les offres nouvelles en réalité augmentée », suggère David Snow, analyste sénior à propos du rapport Mobile Payments for Digital & Physical Goods à paraître le 1er juillet prochain.

Le rapport, qui se penche sur la stratégie de 17 éditeurs de solutions de paiement mobile, nous apprend également que l’Extrême Orient et la Chine occuperont près de 30 % du marché en 2015. Et que, cette année là, l’Inde devrait constituer la zone la plus active en matière de mobilité avec 400 millions d’utilisateurs.

Encore faudra-t-il, pour que les usages prennent, que la sécurité soit au rendez-vous. Or, elle n’en prend pas le chemin. Juniper Research alerte ainsi que la fraude sur les paiements mobiles, notamment les SMS payants et la facturation directe, est en hausse massive. De plus, l’intérêt des consommateurs pour le paiement mobile reste à démontrer.

Selon un sondage de Retrevo Pulse effectué sur 1000 consommateurs américains, seuls 21 % se montrent intéressés par l’achat d’un smartphone équipé du NFC (Near Field Communication) pour les paiements mobiles. Certes, la question porte plus sur l’attraction potentielle des téléphones transformables en porte-monnaie électronique plus que sur les achats mobile en soi. Mais si l’intérêt des technologies qui simplifieront le paiement mobile reste faible, les achats par smartphones risquent d’avoir du mal à décoller. 53 % des sondés américains se montrent en effet indifférents à l’idée de payer depuis leur téléphone…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur