Pour gérer vos consentements :

Avec PAIR, Google veut réconcilier l’IA et les utilisateurs

Google se lance dans l’étude des relations entre les humains et l’intelligence artificielle (IA) avec la naissance de People + AI Research (soit PAIR). Cette initiative rassemble des chercheurs de la firme de Mountain View qui vont étudier la façon dont les gens interagissent avec les systèmes d’IA. Objectif : designer les nouvelles applications et cas d’utilisation de cette technologie convenant bien aux utilisateurs.

Ces recherches viseront aussi à faciliter la construction et la compréhension des systèmes de Machine Learning par les ingénieurs, à explorer comment l’IA peut aider les professionnels dans leur environnement de travail quotidien et à voir comment tout un chacun peut bénéficier de l’IA.

« Le but de PAIR est de se concentrer sur le ‘côté humain’ de l’IA, explique Martin Wattenberg, un chercheur de l’équipe Google Brain. Il ne s’agit pas seulement de publier des recherches ; nous allons également lancer des outils Open Source pour les chercheurs et d’autres experts. » Pour les développeurs, l’accès à ces outils Open Source pourrait faciliter la conception d’applications à base d’IA intuitives pour l’utilisateur final.

Apprivoiser l’apprentissage de l’IA

Deux outils sont déjà disponibles. Google Facets Overview et Facets Drive, tous deux conçus pour les ingénieurs spécialistes en IA. Ils ciblent le démarrage du développement d’une IA, notamment en fournissant une vision claire des données à utiliser pour entraîner une intelligence artificielle.

« Nous pensons que cet aspect est important car les données d’entraînement sont un élément clé des systèmes d’IA modernes, mais peuvent souvent être source d’opacité et de confusion. En effet, une des différences les plus notables de l’ingénierie du Machine Learning par rapport à l’ingénierie logicielle traditionnelle réside dans le besoin de déboguer non seulement le code, mais aussi les donnée », relève Martin Wattenberg.

Le projet PAIR sera chapeauté par deux experts de Google Research dans le domaine de la visualisation des données : Fernanda Viegas et Martin Wattenberg. En tout, une douzaine de spécialistes de l’intelligence artificielle issus du groupe de recherche Google Brain participent à l’initiative.

A lire aussi :

Traduction, reconnaissance d’images, etc. : vers une IA à tout faire ?

Crédit Mutuel : « non, l’IA Watson n’est pas magique »

Pourquoi la voiture 100 % autonome n’est pas près de rouler

Crédit photo : John Williams RUS / Shutterstock

Recent Posts

Ransomwares : que paient les PME en France ?

6 PME françaises sur 10 victimes d'une attaque de ransomware disent avoir payé jusqu'à 40…

3 jours ago

5G : le Canada rejette Huawei

Le gouvernement de Justine Trudeau a décidé, comme son voisin américain, de bannir le géant…

3 jours ago

Dell Technologies : les 5 dirigeants les mieux rémunérés

Les cinq principaux dirigeants de Dell Technologies ont obtenu une rémunération totale combinée de 93…

3 jours ago

WhatsApp s’ouvre aux entreprises, avec une API basée sur le cloud

Mark Zuckerberg et le groupe Meta ont trouvé un moyen de générer des revenus B2B…

3 jours ago

Windows 11 : le portail de téléchargement usurpé par des hackers

Des pirates ont détourné le portail officiel de téléchargement du système d’exploitation Windows 11 pour…

3 jours ago

Sauvegarde et restauration : Veeam dévoile la v12

Veeam dévoile la mise à niveau de son offre Backup & Replication (v12) et dévoile…

4 jours ago