Palm casse les prix

Régulations

Il s’agit pour le constructeur de séduire le grand public et de réagir à une baisse du marché des PDA.

Le leader mondial des assistants personnels n’y va pas avec le dos de la cuillère. La plupart de ses modèles vont bénéficier d’une baisse de prix moyenne de 21% à l’export.

«En 2003, nous souhaitons donner un élan au marché et attirer une nouvelle clientèle, en proposant des solutions innovantes au rapport qualité/prix exceptionnel», commente dans un communiqué Vesey Crichton, vice-président de Palm pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). En clair, il s’agit d’attirer, encore plus, le grand public. 21% de baisse Exemples. En France, depuis le 31 janvier dernier, le prix du PDA professionnel Tungsten T a chuté de 629 à 479 euros TTC, soit une baisse de 24%. Celui de l’assistant grand public haut de gamme, le Palm m515, a baissé de 20% en tombant de 439 à 349 euros. Enfin, l’appareil milieu de gamme Palm m130 a subi une réduction tarifaire de 21%, en baissant de 319 à 249 euros. En revanche, les modèles m105, m125 et m500 ne sont pas concernés par cette politique tarifaire. Pas de baisse non plus pour le modèle Zire m150, le dernier-né chez Palm. Cet assistant personnel cible déjà le marché grand public, avec un prix plancher de 139 euros et une distribution en grandes surfaces. Pour Palm, il s’agit également de réagir à une baisse du marché des assistants personnels (-9% en 2002). Coupables, les entreprises (30% du marché) qui n’ont pas augmenté leurs budgets d’équipement en 2002.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur