Palm lancera son « App Store » en septembre

Cloud

L’ouverture, en version bêta, de l’App Catalog est vitale pour le Pre, le nouveau smartphone qui doit sortir Palm de sa crise financière.

Palm veut aller vite. Le constructeur américain de smartphone a annoncé son intention d’ouvrir sa plate-forme en ligne de commercialisation d’applications. Son propre « App Store », en quelque sorte qui s’appelera d’ailleurs « App Catalog ». Une version bêta devrait voir le jour dès septembre. Soit à peine plus de trois mois après le lancement du Palm Pre sur le sol américain.

Sur le même principe de l’App Store d’Apple, les développeurs pourront proposer, gratuitement ou non, leurs applications que Palm se chargera de diffuser en touchant au passage une commission sur les ventes. Celle-ci devrait s’élever à 30 %. Le reste revenant à l’éditeur. Des taux similaires à la politique d’Apple en la matière.

App Catalog pourrait être stratégique pour Palm qui viendra ainsi concurrencer l’App Store d’Apple mais aussi le Blackberry App Worl, l’Android Market de Google et le Marketplace de Microsoft. Le marché des « store » pour applications mobiles devrait dépasser les 44 milliards d’euros cette année selon le cabinet Research Analytics. Le leader du marché Apple a annoncé en juillet avoir dépassé le milliard et demi de téléchargements. Aujourd’hui, un smartphone sans possibilité d’applications supplémentaires est un téléphone mobile mort.

100.000 exemplaires en juillet contre le double en juin

Mais Palm doit effectivement aller vite. Le Palm Pre, qui inaugure l’utilisation d’un nouveau système d’exploitation baptisé WebOS et orienté applications web, rencontrerait un succès mitigé. Les chiffres encourageant de vente du smartphone lancé par l’opérateur Sprint en juin ne cessent de s’effriter. Selon le cabinet Morgan Joseph, le Pre se serait écoulé à 100.000 exemplaires en juillet contre le double en juin.

Il est vrai cependant que l’été n’est pas forcément la période la plus propice au lancement de nouveaux produits électroniques (encore que les ventes de l’iPhone contredisent cette tendance). Mais le succès du Pre est vital pour Palm dont les résultats financiers stagnent dans le rouge. D’où la nécessité d’accélérer l’offre d’applications et l’écosystème qui se montera autour.

Palm compte également sur le lancement du Pre sur les marchés étrangers. Le Pre doit bientôt débarquer au Royaume-Uni, en Irlande et en Allemagne, avec l’opérateur O2, et en Espagne par Movistar. Il restera à vérifier que l’intérêt des consommateurs pour ce nouveau smartphone. Car si le Pre échoue, ce pourrait être le dernier terminal que Palm commercialisera…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur