Palm renonce au Foleo

Cloud

Le fabricant ne lancera pas cet attendu ultra-portable PC sous Linux qui se
voulait le compagnon des smartphones

En arrière toute ! A un mois de son lancement officiel, Palm annonce que le Foleo restera finalement dans les cartons. L’information a été confirmée par le p-dg du fabricant Ed Colligan. On peut ainsi lire sur le blog de Palm que le lancement de Foleo “dans sa configuration actuelle est annulé “.

Le CEO explique en fait que faire cohabiter et développer deux plates-formes logicielles distinctes (celle du Foleo et celle des smartphones/PDA) n’est pas viable. Il s’agit pour le fabricant de son concentrer, pour le moment, sur le développement de la future plate-forme pour smartphones. Mais le groupe ne s’interdit pas de relancer le projet, autour d’une plate-forme unique cette fois. Mais aucun calendrier n’est fixé…

“Nous avons pris cette décision dans l’intérêt de nos clients, de nos équipes et de nos actionnaires”, ajoute Ed Colligan.

C’est un coup très dur pour Palm qui accumule les difficultés. Non seulement cette affaire lui coûte 10 millions de dollars, mais en plus, le Foleo devait être la pierre angulaire d’une nouvelle stratégie pour le fabricant. Objectif : étendre son éco-système afin de retrouver le chemin des bénéfices.

Rappelons que pour le quatrième trimestre consécutif, le groupe américain a vu son bénéfice chuter. Sur les trois derniers mois de son exercice, il se replie de 43% à 15,4 millions de dollars.

Pourtant, Foleo (voir photo) était plutôt innovant dans son genre. Il s’agissait d’une sorte de mini-PC qui se veut le compagnon mobile de smartphones (sous Windows et PalmOS dans un premier temps).

Concrètement, le Foleo est de la taille d’un livre, pèse 1,1 kilos , est doté d’un écran de 10 pouces, d’un clavier et fonctionne sous le système d’exploitation Linux. Sa vocation est d’être connecté sans fil (Wi-Fi, Blue tooth)à un smartphone sous Windows ou Palm OS afin de synchroniser et de mieux visualiser et gérer les mails et les fichiers (Word, Excel) des travailleurs nomades.

L’appareil permet une connexion Internet via le Treo (qui sont 3G). Il prend en charge les formats Word, Excel, PowerPoint et PDF et dispose d’une sortie VGA.

Mais cette machine a laissé sceptique les spécialistes. Son positionnement hybride : ce n’est pas un UMPC, ce n’est pas un TabletPC… a été critique. D’autant plus que la tendance est à la convergence des terminaux et des outils pas au ‘multi-devicing’. Enfin, son prix élevé (600 dollars) n’a pas plaidé en sa faveur. C’est un peu cher pour une machine limitée à la consultation et l’édition de mails et de fichiers bureautiques.

Le lancement avorté de ce Foleo pourrait donc accélérer la chute de Palm… Depuis plusieurs mois déjà, des rumeurs insistantes de rachat ont été relayées par la presse. Et pour faire face à ses difficultés, Palm a du se résoudre à accepté que le fonds d’investissement Elevation Partners entre à hauteur de 25% dans son capital pour 325 millions de dollars, valorisant Palm 1,3 milliard de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur