Palm réussit son OPE sur Handspring

Cloud

Le numéro un mondial des assistants personnels a opté pour la croissance externe dans un marché en berne

Les conséquences d’un marché mondial des PDA en repli (-9% en 2002, -11% lors du premier trimestre 2003) ne se sont pas faites attendre. Confronté à des ventes en baisse, l’américain Palm qui voit sa part de marché s’effriter depuis plusieurs mois, a décidé de passer à l’offensive sur le front de la croissance externe: ce 4 juin, il a présenté une offre de rachat amicale sur son concurrent Handspring. Une offre acceptée.

170 millions de dollars Le marché se présente sous la forme d’une OPE (offre publique d’échange) estimée à 168,9 millions de dollars. A l’issue de ce rapprochement, les actionnaires de Palm contrôleront 67,8% environ de l’ensemble contre 32,2% pour leurs homologues de chez Handpspring. L’achat sera définitif une fois que Palm se sera séparé de sa division logiciels (PalmSource), scission prévue depuis quelques mois. Les synergies sont évaluées à 25 millions de dollars par an et les suppressions d’emplois concerneront 125 personnes. Pour la petite histoire, l’opération ramènera chez Palm ses fondateurs, Donna Dubinsky et Jeff Hawkins. Créateurs de Palm en 1992, ils l’avait quitté pour fonder Handspring en 1997.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur