Palm tente d’étendre son écosystème avec Foleo

Régulations

Le fabricant lance une sorte d’ultra-portable PC sous Linux qui se veut un
compagnon des smartphones

Comment retrouver sa gloire passée ? Le mythique Palm se pose la question depuis plusieurs mois. Il faut dire que le fabricant américain est sur la corde raide. Face à une concurrence acharnée et à cause de choix stratégiques hasardeux, les difficultés financières s’accumulent. Au point que des rumeurs insistantes de rachat ont récemment été relayées par la presse, Nokia et Motorola étaient cités comme probables repreneurs.

Si cette cession ne s’est pas encore concrétisée, Palm reste une cible idéale (à 1,7 milliard de dollars tout de même). Comment alors reprendre la main ? La dernière initiative en date est le virage à 100% smartphone avec le lancement des nouveaux Treo sous Windows Mobile 6 et sous PalmOS, notamment en Europe où le groupe entend concentrer ses efforts. Palm en a livré 2,3 millions au cours de l’année fiscale écoulée, un résultat qui semble insuffisant. D’autant plus que ces nouveaux Treo ne se distinguent pas vraiment des produits concurrents de Nokia ou de Sony-Ericsson, selon les spécialistes.

Aujourd’hui, Palm innove et annonce Foleo (voir photo), une sorte de mini-PC qui se veut le compagnon mobile de ses smartphones (sous Windows et PalmOS dans un premier temps).

Concrètement, le Foleo est de la taille d’un livre, pèse 1,1 kilos , est doté d’un écran de 10 pouces, d’un clavier et fonctionne sous le système d’exploitation Linux. Sa vocation est d’être connecté sans fil (Wi-Fi, Bluetooth)à un smartphone sous Windows ou Palm OS afin de synchroniser et de mieux visualiser et gérer les mails et les fichiers (Word, Excel) des travailleurs nomades. Il suffira d’appuyer sur un bouton pour transférer le contenu de son smartphone vers le Foleo et ainsi bénéficier d’un confort de travail plus important.

L’appareil permet une connexion Internet via le Treo (qui sont 3G). Il prend en charge les formats Word, Excel, PowerPoint et PDF et dispose d’une sortie VGA.

On ne connaît pas ses autres caractéristiques techniques : processeur, fabricant, mémoire embarquée…

Jeff Hawkins, fondateur de Palm, a déclaré s’attendre à ce que les ventes du Foleo soient inférieures à celles du Treo dans un premier temps. “Par la suite, il (le Foleo) accélérera le succès des smartphones”, a-t-il dit lors d’une interview.

Il a précisé que Foleo devrait prochainement être compatible avec d’autres types de smartphones comme les BlackBerry ou le très attendu iPhone d’Apple. Certes, Palm joue la carte de l’innovation et de l’originalité avec ce produit. Pourtant il risque de laisser dubitatifs les consommateurs. Son prix de base est de 599 dollars mais il sera vendu 100 dollars de moins dès cet été. Ce qui reste relativement cher pour une machine limitée à la consultation et l’édition de mails et de fichiers bureautiques. Par ailleurs, son positionnement hybride :ce n’est pas un UMPC, ce n’est pas un TabletPC… risque d’en dérouter certains. Enfin, la tendance est à la convergence des terminaux et des outils pas au ‘multi-devicing’. Mais le Foleo pourrait séduire grâce à sa souplesse (merci Linux), son temps de démarrage très rapide et une autonomie importante (5 heures affirme Palm). Palm joue donc gros. Si ce nouveau concept de compagnon du smartphone accroche, il pourrait s’ouvrir en grand les portes d’un important nouveau marché. Dans le cas contraire, Foleo pourrait accélérer sa chute.

Palm n’a pas communiqué de date pour un lancement européen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur