Pan sur le nez! Le site du parti d’extrême droite autrichien piraté

Régulations

Le site Internet du FPO s’est fait pirater, a admis ce 22 août, Heinz-Christian Strache, chef du parti d’extrême droite autrichien

Heureusement, l’Autriche est plus connue pour ses verts pâturages, ses vaches laitières, l’Apfelstrudel, ses fêtes de la bière, ses pistes de Ski, ses tremplins de saut, le génie de Mozart et la splendeur baroque de Vienne, que pour son parti d’extrême droite. Quoi que…

Seulement, il s’avère que des “faussaires de gauche”, encore eux – comme le dénonce sans preuve à l’appui dans un communiqué, Harald Vilimsky, un responsable du parti – soient à l’origine du piratage fumeux qui a frappé ce matin la page d’ouverture du site Internet du FPO. Toute la matinée, les pirates ont diffusé une fausse campagne pour la consommation du cannabis et contre le nazisme. Mais dans ce cas, pourquoi Vilimsky n’évoque-t-il pas la piste de dangereux terroristes, rastas et de surcroît jamaïcains, fraîchement débarqués à l’aéroport d’Innsbruck, dans le seul but de faire la promotion de leur herbe à la vertu soporifique dans les alpages autrichiens. Histoire de détendre un peu l’ambiance et de lutter au passage contre la xénophobie ambiante. Quoi qu’il en soit, le FPO ne rigole pas avec son image de marque ! Selon l’AFP, “Le FPO porte plainte contre X à cause de la manipulation du site ce week-end, ce qui est punissable de six mois de prison, peut-on lire sur www.hcstrache.at”. Heinz-Christian Strache est devenu leader du FPO au printemps lorsque le chef historique du parti, Jorg Haider, a fait scission pour créer un parti recentré et plus présentable, le BZO, qui participe au gouvernement de coalition autrichien avec les conservateurs du chancelier Wolfgang Schussel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur