Panasonic adopte l’Open Source pour diffuser ses technologies liées aux objets connectés

LogicielsM2MOpen SourceRéseaux

OpenDOF et AllSeen Alliance seront le fer de lance de Panasonic pour booster sa présence sur le marché de l’Internet des Objets.

Panasonic avance à plein régime dans le secteur de l’Internet des Objets. La firme nippone espère visiblement se faire une place sur ce très prometteur marché, qui devrait redonner du souffle au monde de l’électronique domestique.

La société espère booster ce phénomène en ouvrant ses technologies relatives aux objets connectés. La propriété intellectuelle de Panasonic – brevets, logiciels, etc. – sera ainsi proposée à d’autres sociétés, sans paiement de royalties. Le tout sur un mode proche de l’Open Source, au travers de l’OpenDOF Project (Open Distributed Object Framework), une initiative lancée par Panasonic, qui met en avant ses technologies logicielles permettant de lier les objets au Cloud.

Une participation renforcée dans l’AllSeen Alliance

Panasonic compte également renforcer sa participation dans l’AllSeen Alliance, un consortium dédié aux objets connectés, mené par la Fondation Linux. Un groupement qui comprend des membres prestigieux, comme Microsoft (voir « Internet des objets : Microsoft adopte la technologie AllJoyn »), mais qui doit maintenant compter avec la concurrence de l’Open Interconnect Consortium (voir « Internet des objets : Intel, Dell et Samsung font bande à part »).

Rappelons que Panasonic a récemment annoncé la mise au point d’un réseau mondial de communication dédié aux objets connectés. Un sujet dont nous nous sommes fait l’écho dans l’article « MWC 2015 : Panasonic devient MVNO pour objets connectés ».

À lire aussi :
Plus de 1 milliard d’objets connectés dans les villes en 2015
Wolfram Data Drop collecte et analyse les données des objets
ARM et IBM livrent un kit de développement pour l’Internet des Objets

Crédit photo : © Andera Danti – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur