Panne de Free Mobile : Orange se dédouane

Réseaux
crédit photo © Andy Dean Fotolia.com

Imputée à la surcharge d’un équipement réseau, l’origine de la panne de Free Mobile reste à déterminer. Mais les services d’Orange n’y sont pour rien, jure l’opérateur historique.

Free Mobile a connu de nouveaux incidents techniques de réseau dans la journée du vendredi 2 mars. « L’incident avait débuté en fin de matinée vers 11 heures et a pris fin en milieu d’après-midi », a souligné l’AFP citée par ITespresso.fr. Le groupe Iliad, maison-mère du quatrième opérateur mobile, s’est refusé à tous commentaires sur l’ampleur de la défaillance.

Mais celle-ci ne serait pas la faute d’Orange. L’opérateur hôte pour la 2G et 3G dans le cadre d’un accord d’itinérance qui lie les deux sociétés a d’ailleurs précisé que l’incident n’avait eu aucune conséquence sur son propre réseau. « Free nous a informés en fin de matinée d’un incident sur un équipement de son réseau. Cet incident n’est en rien lié au contrat d’itinérance et au réseau Orange […]. Nous ne pouvons faire plus de commentaires sur les causes de cet incident majeur de Free », a déclaré un porte-parole chez l’opérateur historique.

Une surcharge

L’origine de la panne proviendrait d’un des deux équipements de signalisation de Free Mobile (localisation des téléphones au cœur du réseau) qui aurait subi une surcharge. Un scénario sensiblement différent de l’incident ponctuel survenu le 7 février dernier en fin de journée. Orange avait interpellé la direction de Free Mobile à propos d’un « très grave incident réseau » impactait cette fois les usages de sa clientèle.

Ce nouvel épisode de dysfonctionnement surgit alors que l’Arcep (autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a confirmé la conformité de Free Mobile face à ses engagements de couverture. Mais pas de qualité.

Crédit photo © Andy Dean – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur