Panne nationale sur le réseau Cegetel

Régulations

Un problème sur le serveur d’authentification a causé de graves dysfonctionnements

Les abonnés de Cegetel ont été dans le noir, ce lundi 25 avril à partir de 18H. La panne proviendrait d’un serveur d’authentification Radius, l’un des trois éléments qui permettent la connexion au réseau, précise l’opérateur.

Ces dysfonctionnements se sont traduits pour certaines personnes par l’incapacité à se connecter, et pour d’autres par un temps de connexion très long. Le serveur vocal de Cegetel passe aussi par ce réseau d’où l’impossibilité de joindre son service client (hotline), a ajouté une porte-parole de l’opérateur. La panne concerne tous les abonnés groupés et dégroupés. Cegetel a assuré que tout serait rétabli dans la soirée. Mais des difficultés persistaient toujours sur le réseau après 22H. La panne aurait été resorbée pendant la nuit et la situation devrait revenir à la normale ce mardi. Cegetel, qui souligne que ce type d’incident est le premier de son histoire, est en train d’évaluer les dégâts et le nombre de personnes impactées. Il s’agit donc d’une nouvelle méga-panne d’un réseau national. Cegetel ne fait pas figure d’exception. En novembre 2004, c’est tout le réseau de Bouygues Telecom qui tombait. Pendant plus de 24 heures, il était impossible de passer ou de recevoir des appels sur le réseau du troisième opérateur français. Facture de l’incident: 20 millions d’euros. En décembre 2004, une panne informatique paralysait le réseau de vente de la SNCF, 800 terminaux de ventes (sur 4.000) aux guichets des gares françaises étaient paralysés. En juillet 2004, la SNCF subissait le plus gros bug de son histoire avec un blocage total des guichets dans toute la France, provoquant des files d’attente dans les gares. La panne s’était déclenchée quelques heures après le passage, prévu de longue date, de l’ensemble des guichets à une nouvelle version de Mosaic, le système de réservation de la SNCF. Enfin, à cette série de catastrophes, il faut bien sûr rajouter le bug de France Télécom en octobre dernier qui a perturbé les communications fixes de milliers d’abonnés. Les réseaux montrent une fois de plus leurs limites.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur