Parallels Summit 2013 : Birger Steen (CEO) optimiste, mais les inerties demeurent

Cloud

Le spécialiste des solutions logicielles pour l’hébergement et la virtualiation continue d’enrichir son offre, de cibler les PME et le cloud, à la satisfaction de ses nombreux partenaires.

Parallels, Birger Steen CEO
Parallels, Birger Steen CEO

En direct de Las Vegas : anticipant l’ouverture du Parallels Summit 2013 – principalement fréquenté par des hébergeurs et des fournisseurs de services – Birger Steen, le CEO de Parallels, s’est adressé aux médias afin de présenter les évolutions du marché et de l’éditeur d’origine russe de solutions de virtualisation et de gestion de l’hébergement.

État du marché

Le marché de l’hébergement et des services web concerne principalement trois domaines :

  • Les hébergeurs affichent leur maturité, se consolident, constatent l’émergence de leurs champions (Softlayer, GoDaddy, 1and1…) et se concentrent sur l’ARPU (Average Revenue Per User), le chiffre d’affaires mensuel moyen réalisé avec un client.
  • Les fournisseurs de services de communication sont en mouvement vers le nuage et semblent avoir compris la nécessité d’investir dans un système d’information qui devient plus global. Pour souligner son point de vue, Birger Steen souligne l’entrée de Cisco au capital de Parallels et le nouveau partenariat passé avec IBM.
  • Sur les distributeurs IT, en revanche, le bilan est nettement moins positif ! En cause, le marché qui serait encore en phase d’approche et afficherait une attitude attentiste, pour ne pas dire une certaine inertie dans l’évolution vers le modèle économique du cloud, qui certes assure de plus fortes marges, mais réduit le chiffre d’affaires.

Cibler les PME

Parallels, Birger Steen CEO
Parallels, Birger Steen CEO

Comme l’an passé (lire Parallels Summit 2012 : Birger Steen, « L’avenir des PME est dans le cloud »), Birger Steen va rappeler le credo de Parallels sur les PME.

« On veut nous faire croire que le futur du cloud s’appelle Google, Microsoft, Salesforce et Amazon. Mais notre écosystème affiche des millions d’utilisateurs. Il est vrai que les PME sont tellement différentes, mais elles imposent par leur richesse. C’est pourquoi nous ne pensons pas que les grands acteurs occuperont 100% du marché. Il y a de la place pour tout le monde. »

Ce marché des PME dans le cloud, Parallels l’a estimé à 45 milliards de dollars en 2012, avec 6 millions de PME qui ont embrassé le cloud. Il se serait réparti en 16 milliards sur l’IaaS (Infrastructure as a Service), 16 milliards sur la présence et les applications web, 5 milliards sur la communication et la collaboration hébergées et 14 milliards sur les applications professionnelles.

Il était de 34 milliards de dollars en 2011 et, selon les prévisions de l’éditeur, il sera de 95 milliards en 2015. « Les PME, ce sont de plus en plus d’entreprises qui consomment de plus en plus… »

Les PME, les applications et le cloud

Pour préparer les annonces qui vont s’enchainer, Birger Steen va également fournir quelques indicateurs qui confirment sa vision.

Ainsi apprend-on que sur les marchés matures, les applications web progressent trois fois plus rapidement que l’hébergement. Qu’en moyenne une PME aura exploité quatre services web en 2012, et en exploitera sept en 2015. Ou encore qu’en 2016 la moitié des PME américaines disposeront d’un site web mobile.

Enfin, la moitié des PME se déclareraient prêtes à payer plus pour bénéficier d’une haute disponibilité ou d’un stockage illimité.

L’automatisation au service des clients

Nous l’avions déjà souligné en 2012, l’une des grandes forces de Parallels, c’est son écosystème, qui se mesure en centaines de partenaires. Plesk Panel, par exemple, la solution de contrôle et de monitoring de la virtualisation de Parallels, a affiché en 2012 plus de 350 nouveaux partenaires.

De même, le catalogue des applications APS (Application Packaging Standard), la plateforme ouverte de développement et de distribution d’applications dans le cloud, ne cesse de grossir. Plus de 100 partenaires APS ont d’ailleurs rejoint Parallels en 2012.

L’une des tendances porte sur la consolidation de ces APS dans des stacks, construites par assemblage de services, et destinées à simplifier les déploiements en un clic. La richesse de l’offre ainsi déclinée a de quoi satisfaire à la fois les plus petits fournisseurs de services, mais également les PME ciblées. « 90% des PME veulent acquérir des bundles de services », a affirmé Birger Steen.

« Notre métier c’est d’aider les fournisseurs de services. Nous sommes très prudents, car nous ne sommes pas un ‘service provider’ et nous laissons les Amazon S3, Microsoft Azure et Google s’affronter. Ce qui n’empêche pas nos clients d’aimer affronter Amazon… et nous aimons les aider ! Notre focus sur les fournisseurs de services adresse le marché des PME. Notre destinée, c’est le cloud des PME. »


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur