Paris Capitale du Libre: bilan positif, rendez-vous en 2008

Régulations

Paris Capitale du Libre, évènement promu par la Mairie de Paris, sous le
patronage du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, s’est
achevé ce 14 juin, pour sa 3è édition au Palais des Congrès. L’organisateur,
l’Association des Sociétés de Services en Logiciels Libres (ASS2L), se félicite
du score de 3000 visiteurs

Paris Capitale du Libre 2007 a commencé à acquérir une notoriété internationale sinon européenne avec la participation d’intervenants étrangers en proportion significative. Sur les 57 “speakers”, 10 étaient étrangers, venus échanger des idées sur les stratégies d’utilisation des logiciels libres dans les grands comptes ou sur la montée du logiciel libre ailleurs dans le monde.

Il s’est agit à la fois d’une approche internationale et d’une variété des rôles et donc des points de vue. Une multitude d’acteurs étaient présents. Editeur ou prestataire de service ou DSI grand compte ou bien membre d’une entité gouvernementale tels Roger Burkhardt, ancien DSI du Nyse et Président d’Ingres (Etats-Unis), Zeev Suraski, co fondateur de Zend (Israël), Renato Da Siveira Martini, président de l’Institut National de Technologie de l’Information (Brésil), Majed Khalfallah, CEO New Technologie Corporation SA et ancien DSI de Tunisie Télécom (Tunisie), Jia Dong, CEO Red Flag Software (Chine), sans oublier Richard Stallman, président de la Free Software Fondation, celui que l’on surnomme le pape du libre et qui est à l’origine du projet GNU et de la licence GPL. La liste s’etend encore. Il faut souligner que bien d’autres intervenants internationaux et européens avaient fait le déplacement.

Les modèles économiques du Logiciel Libre

Paris Capital du Libre 2007 a axé ses conférences et tables rondes sur une réflexion sur les enjeux globaux et sur la politique industrielle du Logiciel Libre. Il s’est agit de donner les grandes lignes d’une économie de ” coopétition” où les acteurs sont à la fois partie prenante en mutualisant des coûts de recherche et de développement et concurrents sur l’offre de service pour la maintenance et la fourniture de développements spécifiques.

Des livres blancs édités ou en préparation

L’AFUL, l’ Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logi ciels Libres, acteur historique de la promotion du Logiciel Libre, publie un dossier sur les les modèles économiques du Logiciel Libre, dédié à un public de décideurs, notamment sur la problématique de l’édition de logiciel libre avec la démarche de recherche d’aide en financements, en téléchargement libre sur http://www.aful.org/professionnels.modeles-economiques-II.

L’APRIL va publier un livre blanc avec une cartographie et une analyse du marché à l’occasion de la Réunion Mondiale du Libre le 12 juillet prochain.

Cette cartographie se base sur un panel réduit aux entreprises adhérentes de l’APRIL ; mais l’APRIL se donne pour objectif de mettre en place un observatoire des tendances du libre ; le “BAROLIBRE” ; et il s’agira de réactualiser les indicateurs mis en place semestriellement et d’élargir le panel de l’étude.

ASS2L devient le FNILL

A l’occasion de l’évènement Paris Capitale du Libre, l’ASSL a formalisé son changement de dénomination en Fédération Nationale de l’industrie du Logiciel Libre (FNILL), avec pour objectif de mieux représenter leurs adhérents éditeurs de l’open source. La toute nouvelle FNILL se donne jusqu’à la fin de l’été pour mettre en ?uvre ses moyens de communication liés à sa transformation notamment d’un nouveau site web, en lieu et place de l’existant www.ass2l.org.

____

Liens

http://www.aful.org

http://www.ass2l.org

http://www.fsf.org

http://www.rmll.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur