Pas de rachat pour Atos, trop cher !

Cloud

Les négociations de rachat de la SSII par des fonds d’investissements ont
achoppé sur le prix

Fin du suspense concernant le rachat d’Atos Origin. L’annonce avait entrainé un redoublement des spéculations autour du titre durant la séance de vendredi à la Bourse de Paris. Au point qu’à la demande du groupe la cotation du titre avait été suspendue.

Mais ce qui s’annonçait comme une opération financière majeure dans le monde des SSII pourrait au final n’être qu’un soufflet éventé?

Une dépêche Reuters, citant selon l’expression consacrée ‘des sources proches du dossier‘, affirme que les négociations sur la reprise d’Atos ont échouées, la direction du groupe estimant certainement insuffisantes les offres des deux fonds d’investissements encore en lisse, PAI Partner et Permira (ce dernier associé à Eurazeo qui détient 10 % d’Atos, mais ne viserait qu’une opération bénéficiaire).

Ce lundi matin, la SSII affirme avoir mis un terme aux discussions avec tous ceux qui se sont portés candidats à son rachat. Lors d’une conférence téléphonique, Bernard Bourigeaud, président du directoire de la société, a déclaré qu’Atos Origin avait négocié aussi bien avec des fonds d’investissements qu’avec des « partenaires industriels » sans donner la moindre indication concernant le prix d’une éventuelle transaction.

« Nous avons pris une décision très claire hier soir de stopper toutes les discussions (…) dans le processus très strictement encadré, dans le timing comme dans les règles, nous n’avons pas trouvé d’offre en face de nous qui convienne », a-t-il ajouté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur