Pas facile de succéder à Steve Jobs, mais financièrement rentable

Régulations
Tim Cook, CEO Apple

En devenant le nouveau patron d’Apple, Tim Cook a touché le gros lot, 1 million de stock options, soit environ 376 millions de dollars, en plus de son salaire…

Le 24 août 2011, Tim Cook succédait à 51 ans à un Steve Jobs gravement malade à la tête d’Apple. Dans le package qui accompagne la fonction, une récompense pour le patron de la firme à la pomme si celle-ci remplit ses objectifs. Comme Apple ne va pas trop mal (!), Tim Cook va empêcher le pactole, 1 million de stock options – à conserver en partie jusqu’en 2016 et le solde jusqu’en 2021 -, soit environ 376 millions de dollars.

C’est la plus grosse attribution de stock options enregistrée par la SEC (Security and Exchange Commission), le gendarme de Wall Street, depuis qu’un certain Steve Jobs avait reçu 4 millions d’actions en 2000, pour une valeur de 600 millons de dollars. Et oui, 12 ans après, l’action Apple a pris un peu de valeur !

Actions, salaire, et performances

Pas mal pour le patron d’une entreprise moyenne qui sait faire parler d’elle. Surtout que Tim Cook est également salarié d’Apple, et qu’à ce titre il a touché en 2011 un salaire de 900 000 dollars. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la rémunération de Tim Cook sera augmentée en 2012, à 1,4 million de dollars. Rappelons que depuis son retour à la tête d’Apple, Steve Jobs ne s’est attribué qu’un salaire symbolique de 1 dollar. Il préférait les stock options, on le comprend…

Avec une rémunération totale pour 2011 évaluée à 378 millions de dollars, Tim Cook aura probablement était le PDG américain le mieux payé. Il aura même empoché une rémunération près de cinq fois supérieure à celle de son prédécesseur en 2010, Philippe Dauman, patron de Viacom.

Les dividendes, peut-être, bientôt…

Ces chiffres ne tiennent pas compte de la rémunération potentielle des actions Apple, dont le titre a dépassé les 425 dollars à la bourse de New York. Alors que la firme ne versait plus de dividendes depuis 1995, Goldman Sachs a indiqué que Apple pourrait reprendre le versement dans quelques mois…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur