Patrick Drahi part à la conquête du Portugal

OperateursRéseaux

Patrick Drahi (Altice) s’intéresse à Portugal Telecom. Son acquisition auprès de Oi lui permettrait de conquérir le marché portugais des télécoms.

Lors de son introduction en Bourse en janvier dernier, Altice, le groupe de Patrick Drahi, avait fait part de sa stratégie de regarder « toutes les opportunités dans les pays où [il] est déjà présent ». Le Portugal constitue aujourd’hui son nouveau terrain de jeu.

Selon la presse portugaise, Altice discuterait avec l’opérateur brésilien Oi pour racheter les 25% qu’il détient dans Portugal Telecom depuis un an. L’acquisition du reste du capital de l’opérateur portugais se ferait par OPA. La banque HSBC évalue à 7,3 milliards d’euros la valeur de Portugal Telecom, soit 7 fois environ son Ebidta de 2014.

Altice futur numéro 1 au Portugal ?

La holding de Patrick Drahi est déjà présente au Portugal à travers le câblo-opérateur Cabovisao et le fournisseur de solutions aux entreprises Oni. Des opérateurs, rachetés respectivement en 2012 et 2013, comparables à Numericable et Completel en France. Avec Portugal Telecom, c’est l’équivalent de SFR que Altice veut conquérir. SFR qui n’attend plus que le feu vert de l’Autorité de la concurrence pour être digéré par Numericable. Altice applique ainsi la même stratégie qu’en France : acquérir de gros opérateurs à partir de petits.

Si l’opération aboutit, Altice pourrait devenir le numéro 1, ou 2, du marché des télécoms portugais. A condition que les autorités locales valident un tel rapprochement. De son côté, déçu par l’acquisition de Portugal Telecom (qui aurait caché un prêt non remboursé de 897 millions d’euros), Oi trouverait intérêt à se désengager de Portugal Telecom. La vente à Altice lui apporterait des liquidités qui lui permettraient de mettre la main sur TIM Brasil, la filiale brésilienne de Telecom Italia, en association avec America Movil. Et de réduire ses dettes estimées à 19 milliards de dollars.


Lire également
Patrick Drahi (Altice) : « Faire de SFR-Numericable un champion national »
Patrick Drahi veut diviser les coûts IT de SFR par plus de 3 !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur