Patrick Raude fait son retour à l’Arcep

Régulations

Il succède à Michel Feneyrol, dont le mandat est arrivé à son terme

En devenant membre de l’Arcep, l’Autorité de régulation des Communications électroniques et des Postes, Patrick Raude ne sera pas dépaysé. L’homme de 42 ans est un habitué de la maison puisqu’il y travailla entre janvier et octobre 1997, en tant qu’adjoint au chef du service licences et interconnexion. A cette époque, l’Arcep s’appellait l’ART.

Jusqu’à aujourd’hui, Pascal Raude était directeur du développement des médias au ministère de la Culture. Il est entré rue de Valois en 2005 après avoir été conseiller technique à Matignon, en charge des médias et du cinéma, auprès de Jean-Pierre Raffari, Premier ministre.

Entre 1992 et 1996, il est chef du bureau des communications mobiles puis du bureau des communications fixes et multimédias à la direction générale des postes et télécommunications au Ministère de l’industrie et des télécommunications.

Le Collège de l’Autorité est désormais formé de : Paul Champsaur (président), Edouard Bridoux, Nicolas Curien, Gabrielle Gauthey, Denis Rapone, Patrick Raude et Joëlle Toledano. Rappelons que trois d’entre eux, parmi lesquels son Président, sont désignés par le Président de la République. Les quatre autres sont respectivement désignés par le Président de l’Assemblée Nationale et le Président du Sénat. Nommés pour une durée de six ans, les membres de l’Autorité sont irrévocables et non renouvelables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur