?Pay as you drive’ : l’assurance-auto facturée au km

Cloud

En Grande-Bretagne, une ?boîte noire’ permet à Norwich Union de suivre ses clients à la trace? et de les facturer au kilomètre parcouru

Les assureurs semblent de plus en plus tentés de moduler leurs tarifs en fonction d’autres moyens que le traditionnel bonus-malus. Et la technologie pourrait visiblement les y aider. En Grande-Bretagne, la compagnie d’assurance Norwich Union (groupe Aviva) a commencé à installer des terminaux embarqués dans les véhicules des adhérents qui l’acceptent. Lancé en août 2004, ce test grandeur nature sur plus de 5.000 automobilistes devrait, à terme, permettre à l’assureur de proposer une facturation, non plus sur une base forfaitaire, mais en fonction de l’utilisation du véhicule. Une révolution dans le monde de l’assurance automobile ! L’expérience, menée en partenariat avec IBM, devrait s’achever fin 2005. Elle a un double objectif: d’une part, tester la fiabilité du système, et d’autre part, récolter les statistiques qui permettront à l’assureur d’élaborer sa nouvelle grille tarifaire et la stratégie marketing à venir. Chaque automobiliste candidat a équipé sa voiture d’une “boîte noire”, de la taille d’un livre de poche, installée soit dans le coffre, soit dans la boîte à gant. L’appareil permet à Norwich Union de cerner, à distance, le profil de l’utilisateur, tant en termes de kilomètres parcourus, de plages horaires d’utilisation, que de type de parcours (ville, autoroute). Mais l’assureur connaît également à tout moment la vitesse à laquelle vous roulez. Autant d’éléments qui devraient permettre de segmenter le plus finement possible la clientèle et de proposer une tarification sur mesure. Compte tenu du succès des radars automatiques en ce moment, le dispositif pourrait certainement donner des idées aux policiers de ce côté-ci de la Manche…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur