Pour gérer vos consentements :
Categories: PCPoste de travail

PC : quel avenir pour la gestion des parcs ?

Faire évoluer les politiques d’acquisition et de gestion des PC ? Les entreprises le conçoivent et en ont globalement identifié les bénéfices. Mais la mise en pratique est une autre paire de manches.

Intel dresse ce constat au regard d’une étude commandée à Forrester Consulting.

L’enquête a impliqué 635 décideurs informatiques (dont 16 % en France) interrogés en ligne en octobre 2019.

Quand on leur demande quelles sont leurs priorités pour les 12 prochains mois concernant la technologie qu’ils fournissent à leurs collaborateurs :

  • 54 % parlent d’améliorer les performances des PC*, essentiellement pour accroître la productivité de leurs utilisateurs, mais aussi leur motivation
  • 49 %, d’accélérer la détection et la correction des vulnérabilités
  • 47 %, d’améliorer la prise en charge des collaborateurs à distance
  • 34 %, de réduire les perturbations de la productivité dues aux correctifs

Pour atteindre ces objectifs, 45 % des décideurs affirment avoir l’intention d’augmenter leurs dépenses pour les produits ou les services technologiques.

À l’heure actuelle, les investissements vont en premier lieu à la sécurité du matériel et à la gestion des PC dans le cloud.
La plus forte augmentation est toutefois pour les outils d’analyse de l’expérience utilisateur.

PC : les défis du modèle à la demande

Quant à récolter les fruits de ces investissements, le tableau est contrasté. Notamment pour ce qui est de l’élimination des vulnérabilités.

Sur ce dernier point, les services informatiques restent dans un mode de réaction plus que d’anticipation.

Intel l’impute, entre autres, à des cycles de mise jour non optimisés. Et l’illustre : alors que 91 % des décideurs reconnaissent que le renouvellement des PC est un facteur important de sécurité, ils sont tout juste un tiers (36 %) à l’effectuer tous les deux ans ou moins.

Pour moderniser ce cycle, on peut penser à décomposer l’approche, par exemple en segmentant la main-d’œuvre.

On peut aussi se tourner vers des modèles sous forme de services.
Les entreprises connaissent dans l’ensemble les possibilités que cela offre sur le volet des systèmes d’exploitation. Mais la plupart ne les mettent en œuvre qu’à petite échelle. En particulier parce qu’elles perçoivent de nouveaux défis de gestion.

Celles qui ont mis à jour leurs processus informatiques constatent avant tout une confiance accrue des utilisateurs dans la capacité du service informatique à les prendre en charge. Elles relèvent aussi un temps d’arrêt minimisé pour les collaborateurs et une meilleure mobilité. Du côté des équipes informatiques, la majorité (54 %) peuvent consacrer moins de temps aux appareils et davantage aux personnes.

* 51 % des décideurs notent que les collaborateurs expriment « souvent » leur mécontentement quant aux performances de leur PC.

Recent Posts

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

4 heures ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

5 heures ago

Twitter : Elon Musk joue les équilibristes

Après avoir annoncé la suspension de l'accord pour le rachat de Twitter, Elon Musk s'est…

3 jours ago

Cybersécurité : CyberArk crée un fonds doté de 30 millions $

Financer une nouvelle génération de start-up des technologies de cybersécurité, c'est l'objectif affiché par CyberArk…

3 jours ago

Silicon Day Workplace : quelle Digital Workplace à l’heure du travail hybride ?

Silicon.fr vous invite à Silicon Day Workplace, une journée dédiée aux enjeux de la Digital…

3 jours ago

La Google I/O 2022 en huit points

Chiffrement, recherche, déréférencement, objets connectés, assistant vocal, bureautique... Bilan de la Google I/O 2022 en…

3 jours ago