PC : les changements attendus en 2004

Régulations

Les technologies changent, le PC change? Tour d’horizon des évolutions attendues pour 2004, de la carrosserie au moteur

Fin 2004, le PC n’aurait plus grand choses à voir avec celui vendu actuellement, et encore moins avec celui que nous utilisons quotidiennement… Alors, révolutions, ou évolution en profondeur?

L’année 2004 devrait tourner la page des technologies de microprocesseurs à 130 nanomètres au profit des 90 nanomètres. Ce changement doit modifier en profondeur la configuration des cartes mères. Chez Intel, le “socket” 478 va céder la place au “socket” 775 à partir du deuxième trimestre. Et chez le concurrent AMD, les “sockets” 754 et 940 vont s’effacer face aux 939 pins. Côté mémoire, la vénérable DDR va disparaître au profit des DDR-II, avant l’arrivée du format DIMM et de ses nouveaux connecteurs. Pour relier l’ensemble et communiquer avec les périphériques, le bus PCI Express va se généraliser. Exit donc AGP avec son bus à sens unique, et adieu PCI et sa bande passante réduite -ce ne sera pas plus mal, en particulier pour les cartes graphiques ! Pour ces dernières, les chips NV40 et R400 sont attendus pour l’été. Pas véritablement de révolution, d’autant que les fabricants ATI et nVidia ont indiqué qu’ils souhaitaient marquer le pas afin de reprendre leur souffle dans la course à la technologie. Idem pour USB 2.0, bien connu maintenant, et Ethernet, dont l’évolution du 10/100 vers le Gigabit risque d’être plus lente. Pour le stockage, les fabricants jouent plutôt la carte de la miniaturisation des disques dur que celle de la puissance. C’est donc sur les autres périphériques de stockage que nous porterons notre attention, avec la généralisation du S-ATA et l’évolution du SCSI de l’Ultra320 vers le SAS. Des changements plus radicaux sont attendus sur les périphériques au format cartes, dont la configuration et les formats de connexion devront s’adapter en profondeur. Et pour ranger tout ça, les boîtiers devraient eux aussi subir une révision en profondeur. Car les nouvelles technologies, plus fines et plus rapides, demandent beaucoup plus d’attention sur leur environnement et sur la qualité de leur alimentation. De plus, elles intègrent, pour la plupart, des fonctionnalités d’économie d’énergie qui ne demandent qu’à être implémentées, à condition que boîtier, alimentation et carte mère les supportent. Intel devrait rapidement imposer son format BTX en remplacement de l’ATX, un format qui risque de changer radicalement la configuration interne du PC. Les systèmes de ventilation et de refroidissement devront être redisposés et sont attendus plus efficaces. Avec la réduction des nuisances sonores par exemple ? De quoi revoir complètement l’organisation du PC, le positionnement de ses composants, jusqu’à l’emplacement des boutons et diodes “led”. Enfin, pour les écrans, les technologies en place sont concurrentielles. Ecrans plats à cristaux ou plasma s’imposent, mais à la limite des capacités de production chez les fabricants qui pourraient maintenir quelque temps encore leur prix élevé. Seule chose qui ne devrait pas changer dans l’immédiat: le clavier. A moins que?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur