PC: les Mediacenters se vendent mal. Un échec selon Gfk

Régulations

Le PC de salon ne semble pas, ou pas encore?, avoir trouvé son public. En cause: des prix trop élevés

Présentés comme la première brique de la “convergence multimédia”, les PC de salon ou MediaCenters devaient représenter un fort vecteur de croissance pour le marché grand public. Il s’agit de proposer des machines ergonomiques, axées sur la TV, la vidéo, la musique et l’image. Motorisés par des OS dédiés comme Windows Media Center, ces PC sont censés attirer une cible effrayée par la complexité des PC classiques.

Mais la sauce ne semble pas prendre. Selon une étude de Gfk, ces machines ne représentent que 4% du marché (2005-2006), soit 150.000 unités vendues pour un chiffre d’affaires de 145 millions d’euros. Cet échec relatif (car ces PC n’existent que depuis un an) est dû, selon le cabinet d’études, à leurs prix trop élevés (300 euros de plus qu’un PC classique en moyenne) et à cause de politiques marketing inadaptées. Et cela, malgré une diversification importante de l’offre. Bref, les fabricants devront revoir leur copie. Une meilleure promotion et des prix revus à la baisse pourraient doper ce marché, souligne Gfk.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur