PC : les ventes ont rebondi au printemps 2020

PCPoste de travail
lenovo-thinkpad-yoga-g5

Les livraisons mondiales de PC ont progressé au deuxième trimestre 2020. Une embellie de courte durée, selon Gartner et IDC.

Après un début d’année contrasté, les ventes en volume de PC ont progressé au deuxième trimestre 2020, ont relevé les sociétés Gartner et IDC dans leurs études respectives.

Selon les données préliminaires de Gartner, 64,8 millions d’unités ont été livrées au second trimestre 2020, un chiffre en hausse de 2,8% par rapport à la même période l’an dernier.

IDC, de son côté, annonce 72,3 millions de PC « traditionnels » vendus d’avril à juin 2020, soit une hausse de 11,2% en comparaison du second trimestre 2019.

Le périmètre étudié diffère sensiblement. Les données Gartner couvrent les PC de bureau, les PC portables et les ultraportables (tel les Microsoft Surface), mais pas les Chromebooks ou les iPad. IDC prend en compte les desktops, les PC portables, les notebooks (Chromebooks inclus), les stations de travail. Tablettes et serveurs x86 sont exclus.

À qui profite le rebond des livraisons mondiales de PC ?

Lenovo et HP au coude-à-coude

Du côté des fabricants, l’industriel chinois Lenovo et le groupe américain HP se sont à nouveau disputés le titre de premier vendeur mondial de PC au second trimestre.

Selon Gartner, Lenovo dispose de 25% du marché en volume, HP de 24,9%. Selon IDC, HP (25% du marché), fort d’une croissance de ses ventes supérieure à 17%, devance Lenovo (24,1% de parts de marché). Dell, Apple et Acer font également partie du top 5 mondial.

« Le deuxième trimestre 2020 a représenté une reprise de court terme pour le marché mondial du PC, portée par une croissance exceptionnellement solide dans la région EMEA », a déclaré Mikako Kitagawa, directrice de recherche chez Gartner.

Après un premier trimestre marqué par des perturbations de la chaîne logistique du fait de la pandémie de Covid-19, « une partie de la croissance du second trimestre est attribuable au réapprovisionnement des stocks de distributeurs et de vendeurs au détail. » La demande d’entreprises et de particuliers appelés à télétravailler a donc été satisfaite.

Un point de vue partagé par Jitesh Ubrani, responsable de recherche chez IDC. « La forte demande induite par le télétravail et par les besoins de formation en ligne a dépassé les attentes », a déclaré l’analyste. « Il reste à voir si cette demande et le niveau élevé d’utilisation vont se poursuivre pendant une récession et dans le monde post-Covid. »

(photo © Lenovo)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT