PCI Express va tuer AGP et PCMCIA

Régulations

La sortie prochaine des premières cartes adaptateurs répondant aux spécifications PCI Express sonnera la fin des bus AGPx

Pas étonnant que Microsoft participe avec autant d’allant auprès d’Intel au développement des spécifications PCI Express. Les deux compères entendent, avec ce bus, modifier l’architecture de nos PC en apportant un sacré regain de puissance.

Intel dispose de deux ‘chipset’ supportant PCI Express, Lidenhurst et Twin Castele. Et la firme de Bill Gates entend conserver son avantage en intégrant les nouvelles spécifications dans son projet Longhorn. Seize fois plus rapide que l’actuel, le bus PCI Express sera disponible théoriquement pour la fin de l’année. La future gamme des cartes vidéo PCI Express de nVidia, par exemple, délivrera 4 Go par seconde, et dans les deux directions. Une avancée certaine pour le graphisme et la diffusion du “streaming vidéo”. Les transmissions Ethernet multipliées par 10 Et le domaine de l’affichage vidéo n’est pas le seul concerné par PCI Express pour afficher ses performances. Avec 250 Go par seconde et par direction, les transmissions Ethernet seront multipliées par dix, dans un premier temps. S’agissant des cartes d’extension et des portables, PCI Express va proposer le nouveau format Newcard qui prendra la place des cartes PCMCIA. Plutôt deux places d’ailleurs, car deux Newcards pourront être placées là où ne tient qu’une “Cardbus” actuelle. Enfin, concernant les serveurs, PCI Express permet de connecter directement les adaptateurs sur MCH. La disparition du pont va permettre d’atteindre les 10Go de bande passante, et ce dès le lancement du bus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur