Peer to Peer : eDonkey passe devant Kazaa

Régulations

Poursuivis par les chiens de garde de l’industrie du disque, les internautes abandonnent le système de téléchargement en ‘peer to peer’ Kazaa, trop risqué, au profit de systèmes alternatif, eDonkey en tête

A la tête des

charts des systèmes d’échanges de fichiers en ‘peer to peer‘ depuis plus de deux ans, Kazaa a cédé sa place à son concurrent eDonkey pour la première fois en septembre. Côté challengers, Bit Torrent est le service qui progresse le plus rapidement. Selon FastTrack, Kazaa a réuni quotidiennement en septembre 2,48 millions d’utilisateurs, contre 2,54 millions pour eDonkey/Overnet. Rappelons qu’Overnet est une déclinaison en cours de marginalisation de eDonkey, créée par le fondateur de ce dernier qui n’a pas accepté de voir sa création lui échapper ! Kazaa reste cependant le programme de partage de fichiers le plus populaire, depuis la disparition de Napster (le réseau d’échanges, pas le service de téléchargement payant de musique en ligne) en 2001. La RIAA, le syndicat des industriels du disque aux Etats-Unis, et leurs homologues en Europe, traquent les contrevenants aux droits à la propriété intellectuelle et réclament par des poursuites judiciaires des dommages et intérêts importants aux personnes qui stockent et échangent en ligne des titres musicaux. Leur base de ‘prospection’ est Kazaa, et leurs inspecteurs remontent jusqu’aux internautes à l’aide de leur adresse e-mail. On comprend mieux le déclin de Kazaa, le réseau est très surveillé et présente un risque qui pousse ses utilisateurs à se tourner vers des solutions alternatives moins repérées, pour le moment…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur