Quand la pénurie de talents entrave l’adoption de technologies

La pénurie de talents technologiques est dorénavant considérée comme l’obstacle majeur à l’adoption large de technologies émergentes, selon une enquête internationale du cabinet Gartner.

437 décideurs IT de grandes entreprises ont été interrogés sur leurs projets dans ce domaine. Pour la majorité, le déficit de profils qualifiés et la guerre des talents sont plus problématiques encore à gérer que ne le sont les coûts de déploiement ou les risques de sécurité. En outre, le manque de profils qualifiés freine la diffusion de 64% des 111 technologies émergentes étudiées.

Infrastructure informatique et services de plateforme, réseaux, sécurité, espaces de travail numérique (digital workplace)… Aucun des grands domaines couverts n’est épargné. La situation est particulièrement sensible lorsqu’il est question des technologies d’automatisation : dans 75% des cas, la pénurie de talents fait obstacle à leur diffusion large au sein des organisations.

A qui profite la pénurie de talents ?

« La généralisation du travail à distance et l’accélération des plans de recrutement ont exacerbé la pénurie de talents IT, en particulier pour les compétences cloud, edge, et celles liées à l’automatisation et au deploiement continu », a déclaré Yinuo Gen, VP de rercherche chez Gartner.

Malgré tout, près de 6 responsables informatiques sur 10 (58%) disent avoir augmenté, ou prévoir d’augmenter, leurs investissements dans des technologies nouvelles cette année 2021.

Les solutions en cours de déploiement devant être adoptées dans les 6 à 18 prochains mois.

(crédit photo : ThisIsEngineering via Pexels)