Un peu moins de suppressions d’emplois en vue chez Alcatel-Lucent France

Régulations

La CFDT et la CFE-CGC ont signé le plan de sauvegarde de l’emploi qui prévoit 600 suppressions de postes contre 700 initialement annoncées chez Alcatel-Lucent. La CGT n’a pas signé.

La casse pourrait être un peu moins élevée qu’initialement prévue chez Alcatel-Lucent. Les représentants syndicaux de la CFDT et de la CFE-CGC ont signé, mardi 3 juin, le « plan de sauvegarde des emplois » (PSE) afin de limiter le nombre des licenciements prévus dans le cadre du plan Shift de restructuration de l’équipementier. L’accord prévoit la suppression de 596 postes contre 700 initialement annoncés.

Un plan qui revoit donc à la baisse le nombre de licenciements, pour la deuxième fois. A l’origine, en octobre 2013, l’entreprise avait annoncé la suppression de 15 000 postes dans le monde compensée par 5 000 embauches. La France était alors touchée par 934 suppressions. Un chiffre revu à 700 en début d’année sous la pression gouvernementale et le soutien des opérateurs (SFR et Bouygues Telecom notamment) dans le cadre de l’appel au patriotisme économique d’Arnaud Montebourg.

Chantage type

Malgré l’économie de licenciements en vue, l’accord n’en laisse pas moins un goût amer dans la bouche des syndicats qui estiment avoir été victimes d’un « chantage type » de la direction. Laquelle aurait menacée, en cas d’échec des négociations, de revenir à « des mesures moins favorables », a déclaré Hervé Lassalle, responsable CFDT du groupe à l’AFP. Selon lui, il s’agit avant tout de privilégier les départs volontaires pour limiter les départs coercitifs.

La CGT n’a d’ailleurs pas signé l’accord. Un choix justifié par la crainte de procéder à des licenciements site par site qui limiteraient la possibilité pour les salariés de faire appel aux prud’hommes, a justifié Claude Josserand, délégué central du syndicat. Alcatel-Lucent prévoit toujours la fermeture des sites de Rennes, Colomiers (Toulouse), Orvault (Loire-Atlantique) et Ormes (Loiret).


Lire également
Thalès enrôle la division cybersécurité d’Alcatel-Lucent
Alcatel-Lucent : la vente de la division entreprises et le transfert de la DSI à Accenture se précisent
Quiz : connaissez-vous Alcatel-Lucent ?

En images : Alcatel-Lucent Bell Labs Open Days 2013

Alcatel-Lucent Bell Labs Open Days 2013

Image 9 of 17

Transport fibre optique
Le réseau de plus de 7000 km de fibre enroulée dans les labos de Villarceaux pour effectuer les tests de transport de distance. Selon Massimiliano Salsi, la technologie du jour n'arrivera pas sur le marché avant 3 ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur