Philanthropie : Paul Allen fera don de sa fortune après sa mort

Régulations

Paul Allen est riche à milliards, mais philanthrope. Après sa mort, le co-fondateur de Microsoft souhaite que la plus grande partie de sa fortune profite à des causes humanitaires.

On peut s’offrir des villas californiennes à « 25 millions de dollars (31,5 millions d’euros) » comme le rapporte LaVieImmo, et se délester de sa fortune une fois son heure venue.

La preuve avec les intentions de Paul Allen, co-fondateur de Microsoft en 1975. Celui que le magazine Forbes désigne comme le 37ème homme le plus riche du monde prévoit d’abandonner une majeure partie de sa fortune à des causes philanthropiques après sa mort.

Dès à présent, l’homme d’affaires a annoncé un don de 3,9 millions de dollars à diverses organisations caritatives du nord-ouest des Etats-Unis. Quelques millions dispatchés, une avance en prévision de ce qui viendra après la mort du co-fondateur de Microsoft.

« Je veux aussi annoncer que mes efforts philanthropiques continueront après ma mort», a déclaré Paul Allen, malade d’un cancer depuis de longues années, dans un communiqué de sa fondation familiale. « Je prévois depuis maintenant de longues années que la majorité de ma succession sera laissée aux œuvres caritatives, pour poursuivre le travail de la fondation et financer la recherche scientifique à but non lucratif. »

Cette fois, la mode a du bon… Car ces déclarations interviennent après celles de Bill Gates et de Waren Buffett, dirigeant de la holding Berkshire Hathaway, des donneurs réguliers qui ont appelé les Américains les plus riches à laisser au moins la moitié de leur fortune à des causes humanitaires.

La fortune de Paul Allen, 57 ans, est estimée à 13,5 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur