Philips est complètement sorti de LG Display

Cloud

Le batave solde son aventure dans les écrans plats

Depuis ce mercredi, Philips n’est plus présent dans les écrans plats LCD. Le géant néerlandais annonce en effet avoir vendu la totalité des actions qui lui restait dans le capital de LG Display, la co-entreprise qu’il avait monté avec LG. En tout, le groupe a cédé 13,2% du capital de la joint-venture pour 630 millions d’euros.

Rappelons que depuis plusieurs trimestres, le géant batave se concentre sur des activités stables et traditionnelles, notamment dans le médical. Le groupe a donc décidé de sortir du secteur hautement cyclique des semi-conducteurs et s’est déjà séparé en 2006 de Philips Semiconductor (pour 8,3 milliards d’euros) devenu NXP. Il s’est également désengagé de TSMC ainsi que LG.Philips LCD, en plusieurs étapes.

Malgré ce recentrage, Philips souffre du ralentissement économique. Au 4e trimestre 2008, ses résultats plongent avec une perte nette de 1,47 milliard d’euros, la première depuis 2003.

Sur 2008, la firme affiche une perte nette de 186 millions d’euros un bénéfice net de 4,16 milliards d’euros en 2007 pour un chiffre d’affaires de 26,39 milliards d’euros (en recul de 1,5% en 2007). En réaction, le groupe a fort logiquement annoncé de nouveaux licenciements : 6.000 postes seront supprimés dans le monde pour un effectif total de plus de 121.300 salariés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur