Philips fait mieux que prévu

Cloud

Le groupe d’électronique devait pourtant faire face à de lourdes charges exceptionnelles

Bonne nouvelle pour les actionnaires de Philips. Non seulement le groupe dépasse ses objectifs, mais en plus il versera un dividende en augmentation de 4 cents à 44 cents.

Le groupe a publié un bénéfice net trimestriel de 332 millions d’euros, les 12 analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un résultat net de 224 millions. Des résultats qui confirment le redressement du groupe permis notamment par l’achèvement du plan de cessions d’actifs. Et ce, malgré des charges exceptionnelles qui incluent 458 millions d’euros correspondant au désengagement total de Philips de la coentreprise d’écrans cathodiques LG.Philips Displays, ainsi qu’à une augmentation des charges fiscales liées à la participation dans le fabricant taiwanais de puces TSMC. Le bénéfice d’exploitation des cinq principales divisions a atteint 971 millions au quatrième trimestre contre 772 millions attendu en moyenne par le marché. Le chiffre d’affaires annuel s’est élevé à 30,4 milliards d’euros et le bénéfice net a progressé de 1% à 2,87 milliards. Aux Etats-Unis, un marché depuis longtemps source de difficultés pour le groupe, le chiffre d’affaires à périmètre comparable a augmenté de 9% par rapport au trimestre correspondant de 2004, grâce notamment aux téléviseurs à écran plat. En Europe en revanche, les ventes ont diminué de 1%. Le groupe met en avant les succès de ses nouveaux rasoirs électriques, de ses cafetières expresso d’entrée de gamme, de ses téléviseurs à écran plat et de ses puces pour téléphones portables. “En nous appuyant sur une gamme de produits forte, nous avons accéléré la croissance et amélioré la rentabilité. Nous profitons cette année d’une tendance favorable et nous sommes confiants dans la réalisation de nos objectifs”, a déclaré le directeur général du groupe, Gerard Kleisterlee, dans un communiqué. Philips vise pour 2006 une marge d’exploitation de 7% à 10% et une croissance annuelle du chiffre d’affaires de 5% à 6%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur