Philips ouvre ses moniteurs IPS aux smartphones

OS mobilesPoste de travail
Philips moniteurs IPS smartphones

Avec son moniteur E-Line 237E4QHAD/00, Philips franchit le seuil de l’IPS et se propose d’offrir aux mobinautes de déporter l’affichage de leur smartphone sur un grand écran Full HD, via la technologie MHL.

Emblème du renouveau revendiqué de Philips sur le front des moniteurs LCD, le modèle 237E4QHAD/00 prend place dans la gamme E-Line et fait valoir pour principal argument sa compatibilité MHL.

Cet acronyme utilisé pour “Mobile High-Definition Link” traduit la possibilité de connecter un smartphone Android, non seulement pour en recharger la batterie, mais surtout pour en reproduire instantanément l’affichage, en Full HD (1920 x 1080 points), sur une diagonale de 23 pouces.

Et d’infliger, par l’innovation, un cinglant contre-pied à la tendance actuelle, sur un segment du LCD en décrépitude à mesure qu’émergent des terminaux nomades dont les écrans embarqués satisfont nombre d’utilisateurs. Ces derniers ne font plus nécessairement l’acquisition d’un dispositif externe, stimulant par là même la déchéance des cristaux liquides.

Fort d’une quatrième place sur le marché du LCD fin 2011 (statistiques IDC) derrière Samsung, Dell et HP, Philips persiste à entretenir des perspectives de croissance sur tous les secteurs, du grand public aux grandes entreprises.

Grand saut vers l’IPS

Le groupe néerlandais, réputé pour son appétence vis-à-vis d’une technologie MVA (Multi-domain Vertical Alignment) orientée haut de gamme et relativement énergivore, franchit le rubicon de l’IPS, dont la consommation électrique continue de chuter, tandis que la qualité du rendu ne cesse de s’améliorer. Annoncés à 178 degrés à la verticale comme à l’horizontale, les angles de vision restent un point fort et simplifient le visionnage de contenus en petit comité.

Le niveau de contraste a lui aussi fait des progrès. Avec l’aide du rétroéclairage W-LED, l’on atteint 20.000.000:1 en dynamique. La réactivité, a contrario, s’établit dans la moyenne basse, à 7 ms de gris à gris. De même, le taux de luminosité plafonne à 250 cd/m². Si le 237E4QHAD/00 n’est pas le plus modulaire qui soit (il est inclinable de -5 à 20 degrés, mais ne peut pas pivoter, ni se positionner en mode portrait), il dispose d’une connectivité bien pensée.

Une offre agressive

Pour 229 euros TTC, l’on bénéficie, en entrée, d’un VGA, de deux ports HDMI compatibles avec la protection de contenus HDCP et une entrée audio. La restitution peut alors s’effectuer via les deux enceintes stéréo à 2 W, qui ne permettront toutefois pas de profiter du Surround 7.1 que véhicule le HDMI.

En contrepartie, les pilotes d’affichage SmartImage Lite facilitent le réglage de la colorimétrie, avec des profils personnalisables et accessibles via les touches tactiles rétroéclairées situées en façade.

L’assemblage du produit est sous-traité à MMD, partenaire sous licence et filiale néerlandaise de TPV Technology, groupe basé à Hong Kong et spécialisé dans la conception de dalles mères pour écrans LCD. Le contrat entre les deux parties assure à l’apposition de son nom sur divers moniteurs, pour au moins 5 ans, avec reconduction éventuelle.

TPV, qui traite également avec HP, LG ou encore Toshiba, se fait connaître auprès du public sous les marques AOC et Envision. Sa production mensuelle s’élève à plus de 6 millions d’unités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur