Philips revient dans le GPS automobile

Régulations

Le groupe d’électronique lancera en octobre trois modèles de systèmes mobiles de navigation

Les systèmes de navigation ont le vent en poupe. Grâce à une baisse régulière des prix, ces équipements ne sont plus l’apanage des privilégiés. Mieux, ils sont carrément livrés en série par certains constructeurs automobiles. Plus de neuf millions de ces terminaux devraient être écoulés cette année en Europe et aux Etats-Unis.

Philips s’était déjà lancé sur ce marche, mais trop tôt. Il commercialisait des modèles haut de gamme mais a abandonné ce secteur en 1999. Mais aujourd’hui que le marché s’est fortement démocratisé, le groupe veut reprendre la main. Philips annonce donc la commercialisation en octobre de trois modèles à des prix débutant à 400 euros. Le numéro un européen de l’électronique grand public précise que les systèmes seront fournis par son ancienne filiale Navteq. Pour autant, le géant batave arrive un peu tard. Le marché est déjà fortement concurrentiel. Il est contrôlé par TomTom et Garmin, acteurs historiques dont la notoriété est très forte. Philips aura du mal à s’imposer. D’autant plus que Sony a également annoncé son intention de lancer ses propres terminaux de navigation. La bataille sera rude !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur