Philips se recentre, vend ses écrans plants (LG), après ses composants

Cloud

Le japonais Matsushita Electronic Industrial, qui possède Panasonic, est cité par Reuters comme un acheteur potentiel

Philips Electronics discute avec plusieurs groupes industriels ou financiers d’une éventuelle vente d’une part dans sa coentreprise d’écrans plats LG.Philips LCD, écrit

Merrill Lynch dans une note à ses clients. “Nous avons appris que Philips avait sondé différentes parties, non seulement des industriels mais aussi des financiers comme les grands fonds de capital-investissement”, indique la banque américaine. Les spéculations sur une éventuelle sortie du groupe néerlandais de sa coentreprise avec le sud-coréen LG Electronics ont gagné en vigueur après la cession par Philips de sa branche de semiconducteurs pour 3,4 milliards d’euros à des sociétés de capital-investissement. Philips détient 32,9 % du capital de LG.Philips LCD, qui était en 2005 le premier producteur mondial de grands écrans à cristaux liquides (LCD). LG Electronics en possède 37,9 %. Philips et LG Electronics ont décidé de conserver chacun au moins 30 % du capital de leur coentreprise jusqu’à juillet 2007. Des responsables de LG.Philips à Séoul n’étaient pas immédiatement disponibles pour un commentaire. En décembre dernier, Philips a vendu 5 % du capital de LG.Philips pour environ 615 millions d’euros, à un prix jugé bradé. LG.Philips a précisé la semaine dernière, dans un document adressé aux autorités boursières, ne pas avoir eu vent d’une intention de Philips de céder sa part dans la coentreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur