Philips supprime 1.600 emplois dans les semiconducteurs

Philips Electronics, numéro trois européen sur le marché des semiconducteurs, met le paquet pour restructurer en profondeur sa division. 1.600 emplois seront supprimés.

Principale victime, l’usine de San Antonio, aux Etats-Unis. Coût de l’opération : 200 millions d’euros, qui seront répartis sur l’exercice. Objectif annoncé : retrouver la profitabilité avant la fin de l’année 2003.