Pierre-Yves Rallet (SFR): «On s'attaque à l'image»

Réseaux

SFR se lance sur le marché de la visio-conférence et téléprésence en France. Une offre solution et réseau intégrée forfaitaire. Le point avec Pierre-Yves Rallet, directeur marketing SFR Entreprise.

C’est dans une relative indifférence que SFR a annoncé, la semaine dernière, son entrée sur le marché de la visioconférence et de la téléprésence. Le 18 mai, l’opérateur présentait deux nouveaux services de conférences à distance issus de la gamme SFR Business Conferencing: Visio et Téléprésence.

Conferencing Visio propose d’équiper l’entreprise en «salles» de visioconférence composée d’écrans en HD et Full HD, de caméra, micro et meuble, accompagnées d’un ensemble de services standards (exploitation et maintenance, organisation de visioconférence multisites (plus de deux sites), partage documentaires…) et optionnel (conciergerie, enregistrement de la séance et rediffusion en streaming, client PC pour les collaborateurs mobiles…). L’offre est proposées à travers différents profils de public : par exemple, le Bureau de direction comprend un écran 20 pouces; l’écran mono est proposé en 42 ou 50 pouces tout comme l’offre Duo (deux écrans).

L’offre de visio-conférence démarre à 590 euros (hors taxes) par mois pour un engagement de 48 mois (une offre à 36 mois est aussi proposée). La version Duo en Full HD s’élèvera à 1390 euros. Une offre qui s’apparente à un service de location de matériel auquel il faut ajouter le coût du réseau dédié (environ 200 euros par mois) pour les entreprises qui ne disposent pas de forfait données chez SFR. La solution réclame une bande passante minimum de 1 Mbit/s. Débit qu’il conviendra d’élargir selon la qualité de la liaison souhaitée.

Etendre l’offre à l’ensemble des clients SFR

L’offre Téléprésence est la version haut de gamme de l’offre Visio avec des équipements visant à créer une expérience immersive de la conférence de façon à gommer au maximum l’interface de communication lors de la conférence. Ce qui, outre les équipements de visio à proprement parler, implique un aménagement physique des salles respectives pour les fondre dans des décors communs. Une visio-conférence de luxe dont les tarifs sont fixés sur mesure selon les besoins de l’organisation.

Dans un premier temps, l’offre SFR Conferencing s’adresse aux grands comptes. « Les entreprises de plus de 500 personnes », précise Pierre-Yves Rallet, directeur marketing de l’activité SFR Entreprise, « mais notre ambition est, à termes, d’étendre l’offre à l’ensemble de nos clients. » Autrement dit, descendre progressivement l’offre pour permettre aux entreprises de communiquer en visio-conférence avec leurs fournisseurs et/ou clients.

Pour l’heure, l’offre Conferencing se limite au réseau de l’entreprise, qui plus est sur le territoire français. « Le coeur de réseau est en France, confirme le responsable marketing, mais nous serons capables d’adresser les besoins à l’étranger en Téléprésence selon le type de demande. » Notamment grâce au partenariat passé avec BT. A titre d’exemple, si un client dispose de quatre salles en France et souhaite en ouvrir deux autres à New York et Tokyo, « on regarde», propose Pierre-Yves Rallet. S’il s’agit de cinq salles aux Etats-Unis, «on ne propose pas ». Autrement dit, si « l’international n’est pas le coeur de l’offre, il reste stratégique ».

Un marché à 100 millions d’euros

D’autant que les concurrents tels Orange Business Services ou Easynet se déploient justement sur ces marchés internationaux. Mais pour SFR, le premier concurrent sont les intégrateurs qui commercialisent la solution matérielle puis invitent les clients à souscrire une offre Visio chez… Orange. SFR veut justement affranchir les clients de cette double démarche en proposant l’intégralité de la prestation sous le même interlocuteur. Et de mettre en avant la possibilité d’interconnexion multisalles, y compris entre Visio et Téléprésence, ainsi que le support des passerelles RNIS et IP pour élargir le type de contact. « One to one, one to many ou many to many, un grand nombre de salles interconnecté est possible contrairement à l’offre intégrateur ».

Sans oublier les services de gestion des réunion qui accompagnent la solution visant à faire oublier aux utisateurs les contraintes techniques. « Nos solutions permettent de réserver une salle depuis Microsoft Exchange », illustre Pierre-Yves Rallet.

SFR entre donc sur le marché de la visio-conférence de plein pied. Pour l’heure, « un certain nombre de clients sont en cours d’installation ou de préparation », relativise le responsable en rappelant que l’offre démarre à peine. Mais un marché amené à exploser avec des taux de croissances annuels de 20 à 30% en France. « La visio-conférence est un levier d’efficacité important pour les entreprises face aux temps perdus en déplacements, et il ne faut pas négliger les questions écologiques. » Sans oublier la « nouvelle génération de salariés élevés à base de YouTube, etc., donc plus habitués au rôle de l’image dans la communication ». SFR estime le marché français de la visio-conférence autour de 100 millions d’euros annuels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur