Pillar Data Systems: ‘Une nouvelle philosophie du stockage’

Réseaux

Où peut-on innover s’agissant des solutions de stockage de données? Entretien avec Marc-Henri Guy, directeur Europe du Sud de Pillar Data Systems, société issue d’une société de financement soutenue par Larry Ellisson, le fondateur d’Oracle (*)

Après 4 ans de démarrage et des investissements R&D importants, qu’en est-il du concept de stockage de Pillar Data Systems? Où est l’innovation? Partant du principe qu’il était urgent d’apporter des idées nouvelles sur ce marché très concurrentiel, Pillar Data Systems a lancé un nouveau concept de stockage qui allie simplicité et efficacité tout en réduisant de façon significative les coûts de gestion et d’acquisition des infrastructures. En raison des récentes lois obligeant les entreprises à stocker un plus grand nombre de données sur des périodes plus longues, les besoins de stockage ont évolués. Il était donc nécessaire que les équipements suivent cette évolution. Pour une entreprise, les deux éléments importants au moment du choix d’une solution de stockage sont la technique et le prix. Un mauvais choix pour l’un ou l’autre peut avoir des conséquences importantes et fâcheuses. Pour résoudre cette équation à deux inconnues Pillar Data Systems a créé un concept technique novateur renforcé par un business model original. Cette idée, née des nouveaux besoins du marché, a pour but d’apporter une alternative efficace au monde du stockage. En quoi consiste votre concept “Brick, Pilot, Slammer“? La solution Pillar Data Systems est composée de trois éléments distincts : les Bricks, les Pilots et le ou les Slammers. Ils permettent, entre autres, de garantir un niveau de performance élevé, quelle que soit la volumétrie, et fournissent une grande simplicité de gestion à travers une interface unique. Chaque ‘brick’, élément insécable, est composé de deux contrôleurs propriétaires redondants et actif/actif, permettant de gérer intelligemment deux fois 6 disques en raid 5 plus un disque de spare commun. Cette gestion intelligente prend en compte le calcul de parité du raid, la gestion des erreurs d’écriture disques et la mise en ?uvre de manière préventive du spare. Elle intègre également l’utilisation d’un cache de second niveau, propre à chaque brick, pour optimiser la gestion des IO et ainsi améliorer la performance. Le Slammer, autre composant clé d’un système Pillar, gère la répartition de la charge et la virtualisation des données. Il assure, suivant les configurations, des fonctionnalités SAN ou NAS, et ce au sein d’un même système et dans un même espace virtualisé. Ce composant, redondant actif/actif, est unique sur le marché. Enfin le Pilot, interface web de gestion de l’espace de stockage, permet aussi bien de mettre à jour les firmwares, de créer et gérer des volumétries conséquentes (disponible en 6 clics de souris), que d’effectuer la surveillance du système (de remonter des alertes) ou de préparer le remplacement d’un composant à chaud. Toutes ces actions, documentées, sont éventuellement réalisables par le client. Vous proposez une licence unique ? Quelle est la nouveauté? Pour réduire les coûts d’acquisition des équipements de stockage, Pillar Data Systems a mis en place un système de licence unique. Une fois la solution acquise (matériel et logiciel), toute augmentation de la capacité de stockage n’engendre que le coût matériel (sauf si le client décide d’ajouter une virtualisation NAS sur un équipement SAN déjà existant. Dans ce cas uniquement la redevance de licence se fera sur la partie NFS et/ou CIFS). L’équipement étant déjà fourni avec un Pilot, la licence est bien unique. Par exemple, un utilisateur possédant une première configuration à 12 TB (prix public: 137.000 euros) et souhaitant rajouter 4 TB ne paiera que 22.400 euros, soit le prix de la brick. Les pratiques généralement constatées sur le marché montrent que les fabricants considèrent que la licence est attachée au produit et elle est refacturée systématiquement. Un contre-pied choisi par Pillar Data Systems pour permettre à ses clients de ne pas hésiter entre capacité et prix. Fort de ses compétences techniques et de son système de licence unique, Pillar Data Systems a déjà séduit en 6 mois plus de 40 entreprises à travers le monde. Son arrivée récente en Europe montre clairement son ambition : proposer une alternative de stockage pragmatique alliant optimisation des coûts et des performances. (*) Pillar Data Systems a été financé par Tako Ventures LLC, un fonds d’investissement privé de Larry Ellison (indépendant de Oracle corp.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur