Pioneer supprime 10.000 emplois

Cloud

Le géant nippon se retire des écrans plats

Le bain de sang se poursuit dans l’industrie électronique japonaise. Pionner annonce ainsi la suppression de 10.000 emplois supplémentaires dans le monde.

Concrètement, Pioneer prévoit de supprimer 6.000 postes à temps plein et 4.000 emplois temporaires et intérimaires. Ces réductions s’ajoutent aux 5.900 emplois déjà supprimés entre mars et décembre de l’an dernier. Des coupes qui ramèneront les effectifs mondiaux à 36.900 personnes.

Autre décision violente, le retrait des téléviseurs à écrans plats, d’ici mars 2010, à la fin de l’exercice 2009-2010.

“Il est extrêmement douloureux d’abandonner une activité que nous avons construite en étant pionnier dans le secteur“, a déclaré le patron du groupe, Susumu Kotani, lors d’une conférence de presse.

Pioneer détenait une part de marché de 5,9% des écrans plasma sur la période janvier-septembre 2008, loin derrière Panasonic qui détient 37,2%, Samsung Electronics 22,8% et LG Electronics 15,5%, selon la société d’études DisplaySearch.

Le conglomérat s’attend désormais à une perte abyssale sur l’année, creusée par une chute brutale des ventes au 4e trimestre.“Les fluctuations du marché ont été plus fortes que nos attentes et nous en avons conclu que nous ne pouvons nous attendre à une amélioration de la rentabilité“, souligne le p-dg.

Pioneer s’attend désormais à une perte de 130 milliards de yens (1,1 milliard d’euros) sur l’exercice en cours à fin mars, à comparer à sa précédente prévision d’un déficit de 78 milliards de yens. La prévision de chiffre d’affaires est réduite de 20% à 560 milliards de yens.

L’annonce de Pionneer vient compléter la liste déjà longue des plans massifs de licenciements au Japon. Avec Hitachi (7.000 suppressions), Toshiba (4.500 suppressions), NEC (20.000 suppressions), Panasonic (15.000 suppressions) et aujourd’hui Pioneer, le nombre total de réductions d’effectifs atteint 56.500.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur