Piratage en Europe : 10 milliards d'euros de pertes en 2008, 56 milliards en 2015

Sécurité

Le piratage aurait causé la perte de 185.000 emplois et coûté 10 milliards d’euros aux industries créatives européennes. Une tendance qui s’accentue selon le cabinet TERA.

Une étude estime le manque à gagner dû au piratage pour les industries culturelles en Europe. En 2008, celles-ci ont généré 860 milliards d’euros (6,9% du PIB de l’Union européenne) pour 14 millions d’emplois (6,5%

de la main-d’oeuvre totale) en 2008. Le cabinet de conseil TERA fait le triste constat du coût du piratage.

C’est à la demande de la Chambre Internationale de Commerce qu’un cabinet tente de chiffrer les effets du téléchargement illégal. En se basant sur une base de données statistique issue des pays membres de l’Union européenne (UE), de la Commission européenne et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), le cabinet estime que le piratage de films, musique, série TV et logiciels aurait causé la perte de 185.000 emplois et coûté 10 milliards d’euros en 2008, dont 1,7 milliard rien que pour la France.

Sur la base du taux de piratage actuel (ce qui suppose l’inefficacité de mesures comme la loi Hadopi en France), la tendance s’affichera à la hausse dans les année à venir. A l’orée de 2015, le trafic lié au partage de fichiers coûtera la bagatelle de 32 milliards d’euros de perte de chiffre d’affaires et plus de 611.000 suppression d’emplois.

Outre les pertes évoquées dans l’étude rien ne fait encore de rapport direct entre piratage et baisse des revenus, tout comme la part des ventes sur supports numériques. Pourtant un autre scénario du cabinet évoque une croissance du piratage numérique suivant les tendances du trafic IP global des particuliers en Europe. Un scénario qui prend en compte le piratage viapartage de fichiers, mais également d’autres modes de consommation illégale comme le streaming.

Ainsi entre 2008 et 2015, le trafic IP des particuliers devrait croître à un taux supérieur à 24%. De même, l’étude estime que « les pertes dans les secteurs de la musique enregistrée, du cinéma, des séries TV et du logiciel s’élèveront à56 milliards en 2015, contre 10 milliards d’euros environ en 2008 ». Et 1,2 millions d’emplois supprimés.

Selon l’étude, lutter contre le piratage devrait donc contribuer à créer des emplois. Pas certain…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur