Pixel is beautiful ou le charme des miss digitales

Régulations

Exit les créatures sulfureuses du calendrier Pirelli. Douze créatures
réalisées en 3D illustrent le « Miss digital world calendar »

Kaya, Kyra, Mi et Judith Pixelle sont les héroïnes du « Miss Digital world calendar » 2007, un concept lancé quatre années auparavant par le designer italien Franz Cerami.

Ces miss en 3D, bleutées, illustrent les douze mois de l’année, accompagnées chacune d’une citation aussi inattendue que « la beauté sauvera le monde » de Dostoïevski.

Hollywood à la poubelle

Le mythe de la beauté passerait maintenant par internet, d’après le Franz Cerami, cité par le magazine Panorama du 20/12. « Des centaines de jeunes filles nous ont écrit pour nous demander de les aider à devenir virtuelles. Aujourd’hui, le mythe n’est plus Hollywood, mais Internet. Il ne s’agit plus de devenir une star de cinéma, mais d’être la plus belle virtuelle, l’avatar le plus séduisant. [?]. Et Miss digital world calendar veut raconter cette nouvelle beauté, celle de l’ère digitale ».

Tous les créatifs peuvent participer en proposant leur créature en 3D, quelle que soit la technologie employée et qu’elle s’inspire ou non d’une personne en chair et en os.

Miss Digital world calendar sera-t-il le calendrier de l’année 2007 ? Quoi qu’il en soit, il est plus facile à obtenir que le célèbre calendrier Pirelli. Il suffit de payer 14,95 dollars sur le site pour l’obtenir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur