Plan social chez Vivendi Universal Games

Cloud

89 salariés français seront touchés après 350 suppressions d’emplois en Amérique du Nord

Les nuages s’accumulent autour des acteurs français du jeu-vidéo. Alors qu’UbiSoft bataille pour éviter de se faire avaler par le leader mondial Electronic Arts (voir nos articles), on apprend que Vivendi Universal Games (VUG) pourrait annoncer un plan social en France.

Selon les Echos, le groupe s’apprête à licencier 89 personnes en France, six mois après avoir supprimé 350 postes en Amérique du Nord et 29 en France. En un an, la partie française de VUG pourrait donc perdre 118 emplois. Les salariés du studio Coktel, qui édite notamment les produits Adibou, seraient concernés par ce plan. Il faut dire que VUG ne se caractérise pas par une santé éclatante. Entre 2002 et 2003, les revenus de la filiale de VU ont chuté de 28%. Même tendance en 2004 où, lors des neuf premiers mois, le chiffre d’affaires s’est replié de 28%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur