Pour gérer vos consentements :

Le plantage d’une baie EMC met OVH à genoux (MAJ)

L’hébergeur français OVH a connu une panne importante hier, vers 18h30 : celle-ci a touché une baie de stockage EMC utilisée pour stocker une partie des bases de données des hébergements mutualisés sur le datacenter parisien de la société (P19). Au total, quelque 50 000 sites sur un total de 3 millions de clients pour le Roubaisien ont recours à cette offre. La panne d’une baie VNX 5400, à priori en raison d’un défaut d’alimentation, a fait tomber un système de stockage de 96 disques SSD répartis sur plusieurs systèmes.

La pire panne d’OVH depuis 2006

OVH a lancé deux actions en parallèle pour remédier à la panne. Une tentative pour redémarrer le système avec une baie transportée en urgence depuis Roubaix. Le constructeur EMC est impliqué dans cette tentative de récupération. En parallèle, la société a lancé la restauration des données depuis les sauvegardes. Faute d’avoir pu faire redémarrer les baies pour l’instant, c’est la procédure de restauration qui a permis de remettre sur pied, graduellement, le service. A 17h16 ce vendredi 30 juin – donc près de 24 heures après la panne -, 79 des 96 serveurs touchés ont été remis en service, si on se fie aux indications des services techniques de l’hébergeur.

Il s’agit là de la panne la plus importante d’OVH depuis 2006. Dans un message, Octave Klaba, fondateur et directeur technique d’OVH, indique que ce précédent épisode avait entraîné une remise en question de l’architecture de stockage maison, et que cette nouvelle mésaventure constitue une « leçon de plus ». « Nous allons vous communiquer les changements qui vont s’opérer dès la fin de cet incident pour éviter de revivre la prochaine panne de cette ampleur dans 10 ans encore », promet le dirigeant.

Mise à jour le 3 juillet à 10h25 :

Dans une mise à jour de son message posté originellement vendredi, Octave Klaba met hors de cause la technologie EMC à proprement parler et précise que ce sont bien les conditions d’exploitation mises en œuvre par OVH qui sont à l’origine de la panne : « Nos datacenters ne sont pas adaptés pour héberger ce type d’infrastructure. Seules certaines salles sont spécialement préparées pour ce genre d’hébergement, mais cette baie de stockage n’y a pas été hébergé, ce qui est l’origine du problème », écrit le fondateur et directeur technique de l’hébergeur.

A lire aussi :

OVH emprunte 400 millions d’euros pour accélérer son expansion

Cloud : OVH lance des instances optimisées GPU

OVH publie le code source de son chatbot client

crédit photo © dotshock – shutterstock

Recent Posts

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

9 heures ago

Microsoft peine à convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

9 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

10 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

12 heures ago

Silicon Data Awards 2022 – A vos candidatures !

La 1ère édition des Silicon Data Awards est lancée ! Rejoignez le concours avant le…

12 heures ago

Open Source : entre la SFC et GitHub, le torchon brûle

L'entrée en phase commerciale de Copilot ne passe pas. La Software Freedom Conservancy (SFC) a…

15 heures ago