Platform : la troisième vie du GRID

Logiciels

“Le GRID est l’ensemble des technologies qui vont permettre le support du
SOA pour fournir des ressources là où sera le besoin”, rappelle Songnian
Zhou, CEO de Platform, leader mondial du Grid computing

Le Grid computing n’est pas mort ! Pourtant, lorsque nous avons rejoint Platform, qui s’affichait à Paris réunissant ses partenaires, nous nous posions la question. Entre le retour du HPC (calcul), l’explosion de la virtualisation et l’émergence incontournable de la SOA (Services Oriented Architecture), nous nous interrogions sur la place qui reste au Grid, tout au plus une technologie noyée dans les datacenters…

Et pourtant, le Grid est loin d’être mort, et au contraire continue de séduire les entreprises à la recherche de gains de performance sensibles, plus d’ailleurs que de gains de coûts. Le Grid évolue dans la cour des grands !

Comme le rappelle Gartner, le Grid computing figure en seconde place du Top 10 des stratégies technologiques des entreprises en 2006, derrière la virtualisation, mais devant SOA en troisième place, ou Linux en septième place. Quant à IDC, il constate que le marché du HPC (calcul) en clusters progresse de 30 % l’an (7,25 milliards de dollars), plus rapidement que tout autre marché hardware.

Comme le souligne Songnian Zhou, CEO de Platform, “La tendance est imprimée par la dépendance du business avec l’IT. Tout le monde dit la même chose, et tout le monde rencontre les mêmes problèmes. La ‘business agility‘ impose la ‘IT agility‘. Mais les silos de serveurs ne sont plus adaptés aux attentes des entreprises. Elles doivent retrouver la capacité à s’adapter rapidement et à traiter toutes les données.

Le patron de Platform voit donc trois axes stratégiques en développement dans l’entreprise : les ‘Services Oriented Business Process‘, la ‘Services Oriented Architecture‘ (SOA) et la ‘Services Oriented Infrastructure‘ (SOI).

Dans un monde où les silos de serveurs et d’applications ne marchent plus, il faut changer de stratégie, se redéployer horizontalement avec un accès aux ressources, et partager de plus en plus de ressources. “Le cluster, avec aujourd’hui la convergence du Mainframe (client/server) et du HPC (MPP, SMP et innovation), aboutit au Grid, qui permet de prendre en compte toutes les ressources de l’entreprise.

Avec sa vision historique du marché, Platform affirme que nous sommes aujourd’hui dans la troisième génération du Grid : la première a vu se créer le cluster individuel autour d’une ressource ; la seconde, le Enterprise Grid, a vu la ‘clusterisation’ des clusters afin de partager les données. Aujourd’hui, c’est le Partner Grid, orienté vers la collaboration et le partage des données.

Et demain ? Songnian Zhou partage la vision, vers 2010, de l’Utility Grid, pour la mutualisation des services. Utility prend ici le sens de fourniture de services dynamiques à la demande.

Ainsi donc, le Grid prend place dans une stratégie plus large, dont la virtualisation et la SOA ne sont que des éléments qu’il supporte. “Nous proposons un nouveau modèle d’architecture IT agile, pas une boîte comme VMWare, mais une capacité à intégrer, virtualiser et orchestrer toutes les ressources de l’entreprise.

C’est ici que l’offre EGO (Enterprise Grid Orchestrator) de Platform prend toute sa dimension. Plate-forme associant le cluster et le Grid, elle supporte en effet tout type d’application, permet de virtualiser tout type de ressource, n’importe où et à tout moment, le contrôle, les règles d’allocation des ressources, d’intégration face au ‘rip and replace‘.

EGO supporte le HPC pour accélérer les performances et orchestre les applications professionnelles d’entreprise. Nous ne sommes pas un stack applicatif, mais plutôt une couche d’orchestration.

Non, le Grid n’est définitivement pas mort. Mais Songnian Zhou reste cependant réaliste : “Nous allons aller plus vite, plus loin, mais avec plus de problèmes…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur